NOUVELLES

La violence, principale cause de mortalité masculine en Colombie

28/07/2013 04:35 EDT | Actualisé 27/09/2013 05:12 EDT

La violence est la principale cause de mortalité masculine en Colombie, pays en proie à un conflit armé depuis près d'un demi-siècle, selon une étude publiée dimanche à Bogota.

Les homicides constituent 27% des décès chez les Colombiens en 2010, loin devant les cancers (10,6%) ou les maladies cardiovasculaires (5,4%), indique cette enquête du Centre d'études économiques régionales (CEER), réalisée pour le compta de la Banque centrale.

Les principales victimes des crimes sont les hommes âgés de 15 à 44 ans, une tranche d'âge qui représente 15% de la population totale (47 millions d'habitants).

Chez les femmes en revanche, le cancer est la première cause de décès (23%), suivie par les homicides (7,9%) et les maladies cardiovasculaires, selon l'étude.

Le pourcentage élevé d'hommes décédant jeunes "affecte la structure de la pyramide des âges en Colombie", signale encore le CEER.

"La population masculine est plus jeune que la population féminine, car elle a un taux de mortalité lié au vieillissement comme le cancer plus faible", est-il expliqué.

En quelque cinq décennies, le conflit armé, qui a mis en scène des guérillas communistes, des milices paramilitaires et des bandes criminelles, s'est soldé par des centaines de milliers de morts en Colombie.

axm/pz/mr

PLUS:afp