NOUVELLES

Franklin gagne, mais le relais Français a encore le meilleur face aux Américains

28/07/2013 08:21 EDT | Actualisé 27/09/2013 05:12 EDT

BARCELONE, Espagne - Missy Franklin a connu un bon départ dans sa quête vers huit médailles d'or aux Championnats du monde de la FINA, dimanche.

Dommage que le relais américain ne pouvait compter sur Michael Phelps.

Megan Romano a offert une performance brillante en tant que dernière nageuse et a ainsi permis à Franklin de mettre la main sur une première médaille d'or en remportant le relais 4x100 m libre, dimanche soir. Romano a été agressive et a été en mesure de coiffer sa rivale australienne en fin de course.

Après avoir été une des étoiles des Jeux olympiques de Londres, Franklin est maintenant 1-en-1 à Barcelone.

Pour sa part, Katie Ledecky, âgée de 16 ans, est passée près de fracasser le record du monde et a décroché l'or au 400 m libre chez les dames. Elle a devancé l'Espagnole Melanie Costa et la Néo-Zélandaise Lauren Boyle.

Du côté du 400 m libre masculin, le Chinois Sun Yang a devancé son plus proche poursuivant par plus de trois secondes et a remporté les grands honneurs. Le Japonais Kosuke Hagino a pris le deuxième rang et l'Américain Connor Jaeger a terminé troisième.

On s'attendait à une victoire bleu-blanc-rouge lors du relais 4x100 m libre masculin et ce fut le cas. Ce sont toutefois les Français qui sont montés sur la plus haute marche du podium, tandis que les Américains se sont contentés de l'argent.

Dans une reprise de la remontée spectaculaire de la France aux Jeux de Londres. Jérémy Stravius a pourchassé Jimmy Feigen après le dernier relais et a été le premier à toucher au mur, stoppant le chrono à 3 min 11,18 s. Les Américains ont suivi en 3:11,42 et les Russes ont obtenu le bronze avec un temps de 3:11,44.

Le résultat aurait peut-être été différent si Phelps avait été de la partie. Le légendaire olympien a pris sa retraite après les derniers Jeux, mais il était présent à Barcelone comme spectateur.

Évidemment, Phelps s'était retrouvé dans le feu de l'action à Londres lors de cette épreuve, mais ça n'avait pas été suffisant pour que les Américains résistent aux Français. Yannick Agnel avait réussi une remontée irrésistible contre Ryan Lochte lors du dernier 100 mètres et avait guidé la France vers l'or.

PLUS:pc