NOUVELLES

Une nouvelle ère commence pour les Bears avec Trestman comme entraîneur

27/07/2013 12:52 EDT | Actualisé 26/09/2013 05:12 EDT

BOURBONNAIS, États-Unis - Marc Trestman était constamment en mouvement lors du premier entraînement au camp des Bears de Chicago, suivant les joueurs de près et pressant l'attaque d'aller plus vite, quand le jeu ne reprenait pas assez rapidement à son goût.

Si les choses semblaient chaotiques, eh bien c'était effectivement l'intention de leur nouvel entraîneur.

«Nous ne sommes pas les seuls à fonctionner ainsi, a dit Trestman, qui a dirigé les Alouettes de 2008 à 2012. Mais plus nous augmentons le rythme, plus ils seront à l'aise en situation de match le dimanche. Nous voulons créer autant que possible une atmosphère de match, et nous croyons que ça va amener les gars à mieux jouer. C'est l'objectif de l'exercice.»

Le stoïcisime et la mentalité défensive de Lovie Smith ont fait place à l'esprit axé sur l'attaque de Trestman, entraîneur atypique dans son look, mais parfois aussi dans son vocabulaire. Il a décrit des tests de condition physique comme étant des «exercices de prise de responsabilités», et il utilise des mots comme «s'auto-actualiser».

«Nous voulons créer une ambiance où chaque joueur peut atteindre le sommet de ses capacités à chaque jour, a mentionné Trestman, qui a obtenu un diplôme en droit de l'Université de Miami. La seule façon de le faire est d'amener chacun des gars à avoir le même but. Avec les interconnexions qu'il y a au football, c'est crucial pour réussir comme équipe.»

«Il faut en arriver à créer un sentiment d'urgence, a continué Trestman. C'est un message que nous envoyons à tous les jours mais avec des formules qui varient, parce que ce n'est pas tout le monde qui interprète les chose de la même façon.»

La question est de savoir si les joueurs vont emboîter le pas. Le quart Jay Cutler a d'ailleurs fait sourciller quand il a dit «Ce n'est pas tout le monde qui est gagné à la cause, mais c'est correct. Il nous reste encore beaucoup de temps. C'est à espérer que nous serons sur la même longueur d'ondes quand arrivera le premier match.»

L'ailier défensif Corey Wootton a dit qu'il faut juste un certain temps pour s'ajuster à un nouvel entraîneur, ajoutant que c'était aussi la pensée que Cutler voulait exprimer.

Smith a été congédié après que les Bears aient été écartés des éliminatoires pour la cinquième fois en six ans, depuis que le club a participé au Super Bowl en 2007.

Trestman a mené les Alouettes à deux titres de la Coupe Grey. Il avait déjà travaillé comme adjoint dans la NFL, mais il en est à son premier poste d'entraîneur-chef dans cette ligue.

«Je pense que son habileté à communiquer est au plus haut niveau, mentionne l'ailier rapproché Martellus Bennett. Il est réceptif lors des réunions. Si vous avez des questions, il va s'arrêter et y répondre, il va prendre le temps d'en discuter. C'est une bonne chose parce que tout le monde apprend. Il s'adresse à nous tous.»

PLUS:pc