NOUVELLES

Lewis Hamilton partira premier en Hongrie, suivi de Sebastian Vettel

27/07/2013 11:42 EDT | Actualisé 26/09/2013 05:12 EDT

BUDAPEST, Hongrie - Lewis Hamilton de Mercedes partira de la pole au GP de Hongrie après avoir dominé les qualifications, samedi.

L'Anglais, qui est champion en titre, a paru surpris quand son équipe lui a dit qu'il avait devancé le triple champion de la F1, Sebastian Vettel.

«Je suis très surpris, a concédé Hamilton, qui n'a pas encore triomphé cette saison, en dépit de trois départs en tête. Nous n'aurons vraiment pas les choses faciles avec les pneus et la chaleur.»

Hamilton a signé un temp de 1:19,388, contre 1:19,426 pour Vettel.

«Il s'en est fallu de peu mais Lewis a fait du très beau travail, a dit Vettel, qui n'a pas encore gagné de course en Hongrie. Ça ne sert à rien de se dire qu'on aurait pu faire telle ou telle chose autrement. Nous sommes quand même en très bonne position.»

Vettel compte déjà quatre victoires cette année, le plus récemment en Allemagne, il y a trois semaines.

«Nous devrions bien faire dimanche car il n'y a pas de problème avec la voiture», a dit l'Allemand.

Romain Grosjean, le plus rapide lors des derniers essais, s'est qualifié troisième avec sa Lotus. Il obtenait ainsi sa meilleure position de départ de la saison.

Hamilton, champion de la F1 en 2008, n'a pas gagné de course depuis celle aux États-Unis en novembre dernier.

«Vettel et Grosjean vont être extrêmement rapides, alors ce sera un bon défi de garder la tête contre eux», a dit le Britannique.

Les équipes Red Bull et Mercedes ont monopolisé les 10 poles de la saisons, Vettel ayant obtenu les trois de Red Bull.

«C'est sûr que ça aide d'avoir la pole car ce n'est pas évident de dépasser ici, mais la route est longue avant le premier virage, a dit Hamilton. Garder la tête à ce moment peut être important mais comme toujours, la course va se jouer au niveau des pneus.»

Le coéquipier de Hamilton Nico Rosberg a gagné deux fois, cette année, tandis que Hamilton n'a pas encore fait mieux qu'une troisième place.

Grosjean a fini troisième en Allemagne, mettant fin à une série de quatre courses où il ne s'est pas classé dans le top 15.

«J'aime beaucoup cette piste (hongroise), mais malheureusement ça ne veut pas dire grand-chose, a dit le pilote d'origine suisse. Notre dernier tour a été très bon. Je suis content de commencer la course parmi les trois premiers.»

On s'attend dimanche à une température torride et à un impact en conséquence sur les pneus, d'où l'importance de la gestion de cet aspect.

PLUS:pc