DIVERTISSEMENT

Juste pour rire : doyennes du défilé des jumeaux

27/07/2013 03:27 EDT | Actualisé 26/09/2013 05:12 EDT
Marie-Josée Roy

Elles s'appellent Lise et Louise Drapeau, elles viennent d'avoir 60 ans et elles n'ont jamais raté une édition du traditionnel défilé des jumeaux de Juste pour rire. Depuis 16 ans, les deux dames participent à l'activité de clôture du festival le plus drôle au Québec avec un enthousiasme sans cesse renouvelé et profitent de l'occasion pour s'offrir une fin de semaine de détente dans la métropole. L'une habite à La Conception, dans les Laurentides, tandis que l'autre vit à Drummondville.

« Ça nous appartient, ce week-end-là, explique Lise. On ne rentre pas coucher chez nous, on va dormir chez notre sœur, qui habite à Montréal. On prend quelques bières et on rentre aux petites heures! On prend ça relax. »

« Et la parade, c'est une rencontre de tous les jumeaux et jumelles, poursuit-elle. Ce qui m'impressionne le plus, ce sont les spectateurs qui viennent se poster de chaque côté pour nous regarder. Fait cocasse, oui, ils aiment voir les jeunes, mais ils aiment aussi observer ceux qui prennent de l'âge, pour vérifier si on se ressemble toujours autant. C'est toujours très chaleureux. »

Au fil des ans, Lise et Louise ont noué des amitiés avec les autres couples de jumeaux qui prennent aussi part au défilé. Et, chaque année, elles prennent un malin plaisir à respecter le thème suggéré par l'organisation de Juste pour rire. En 2003, la première fois où une thématique était imposée, elles avaient revêtu les habits de Marilyn Monroe pour personnifier un personnage marquant de leur année de naissance. En 2005, elles ont été les seules à enfiler un maillot de bain pour adhérer à la bannière du beach party... Mal leur en prit toutefois, car une pluie torrentielle leur est tombée dessus ! Aujourd'hui, c'est dans une atmosphère country que la mascarade se mettra en branle. Les sœurs Drapeau ont donc confectionné elles-mêmes les chemises à carreaux et le foulard qu'elles arboreront fièrement, et ont décoré des chapeaux de cow-boys d'amusantes épinglettes. Et leur réponse ne se fait pas attendre lorsqu'on leur demande qui sont leurs idoles de la musique country.

« Patrick Norman et Isabelle Boulay », déclarent-elles en chœur.

La force d'un lien

Septième et huitième d'une famille de neuf enfants, Lise et Louise Drapeau entretiennent évidemment une étroite et exclusive complicité, qu'elles ne partagent avec personne d'autre. Jumelles identiques - elles ont même fait faire des tests sanguins pour le prouver -, toutes deux ont vécu des expériences similaires à peu près aux mêmes moments, et n'ont pas souvent ressenti le besoin de prendre du recul face à l'autre.

« C'est le plus beau cadeau que la vie m'ait donné, souligne Lise. Ma sœur et moi, on est vraiment collées. Pour nous, ça n'a jamais été un problème de s'habiller de la même façon. On est chanceuses. Personne ne peut connaître le lien qui unit des jumeaux. »

« Ç'a peut-être été un peu plus difficile au début de l'âge adulte, quand on a commencé à avoir des chums, précise Louise. C'est difficile pour un amoureux de comprendre l'amour qu'entretiennent des jumeaux et jumelles. Mais ç'a été une très courte période. À la minute où on s'est mariées, on a été enceintes en même temps. Nos filles ont quatre mois de différence! »

« Et on a les mêmes goûts. Souvent, on va magasiner et on sort avec le même morceau de linge. On ne fait pas exprès, c'est toujours comme ça. »

Lise confirme les dires de sa frangine et en rajoute même en illustrant à sa façon l'ampleur des émotions qui les rapprochent.

« Il y a vraiment un phénomène entre nous deux, évoque-t-elle. Quand Louise ne va pas bien ou qu'elle traverse une période difficile, j'ai la sensation qu'il faut que je l'appelle et que je l'encourage, et vice-versa. On ressent les mêmes émotions. Parfois, on peut être deux semaines sans se téléphoner, mais quand on s'appelle, c'est parce que l'autre avait déjà la main sur le téléphone et était sur le point d'appeler aussi. Ça arrive souvent. »

Le coup d'envoi du défilé des jumeaux de Juste pour rire sera donné ce samedi, à 16h, à la Place des Festivals. L'événement sera suivi du party country Le Grand Saloon, sur la scène Vidéotron, un spectacle réunissant notamment Les Denis Drolet, Renée Martel, Isabelle Boulay, Stef Carse et Manon Bédard.

Aussi sur le HuffPost Québec

»Concours international d'arts visuels Juste pour rire : les couleurs du cynisme

»Les Chiclettes : le New York de 1940 à Juste pour rire

»«The Best of Broadway» à Juste pour rire: manque de pétillant (CRITIQUE)

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.