NOUVELLES

Sebastian Vettel roule le plus vite aux séances d'essais du GP de Hongrie

26/07/2013 11:52 EDT | Actualisé 25/09/2013 05:12 EDT

BUDAPEST, Hongrie - Le meneur au classement des pilotes Sebastian Vettel a montré qu'il sera l'homme à battre lors des qualifications de samedi, après qu'il eut affiché les temps les plus rapides des deux séances tenues vendredi au Grand Prix de Hongrie.

Le triple champion en titre de la F1 a les deux fois aisément devancé son coéquipier Mark Webber chez Red Bull.

Vettel a pris son temps avant de tenter un tour chronométré en matinée, mais il a vite trouvé son rythme et complété le tracé de 4,381 km en une minute et 22,723 secondes. Puis, dans la chaleur accablante de la séance d'après-midi, il a été plus vite encore avec un temps de 1:21,264.

Lotus entreprendra également les qualifications de samedi avec confiance.

Kimi Raikkonen a réussi le troisième temps de la séance du matin tandis que son coéquipier Romain Grosjean a fait de même en après-midi.

Vettel ne l'a jamais emporté en Hongrie. Il cherche à accroîte son avance au classement sur Fernando Alonso (Ferrari), qui a enregistré le quatrième temps des deux séances de vendredi.

«Je ne pense pas tellement au championnat et au titre, a commenté Vettel. Si vous regardez ce qui est arrivé l'an dernier, ou en 2010, le suspense a duré jusqu'à la fin. Alors il ne faut jamais se sentir trop à l'aise, peu importe la position qu'on occupe.»

À la lumière de la forme qu'il affiche, on peut toutefois s'attendre à ce que l'Allemand décroche sa quatrième position de tête de la saison, samedi. Il a remporté quatre courses jusqu'ici cette année, dont deux des trois dernières.

Webber a été plus lent que Vettel de 0,44 seconde, tandis que Grosjean s'est retrouvé à 0,153 seconde et Alonso, à 0,162.

Il s'agissait des premiers essais d'avant-course depuis que le fournisser de pneus de la F1, Pirelli, a plié sous la pression et modifié ses pneus. Pirelli a fourni des gommes intermédiaires et tendres pour l'épreuve hongroise et les pilotes ont semblé à l'aise.

Raikkonen est passé aux tendres dans le but d'ajouter un tour chronométré en fin de deuxième séance, mais il a dû y renoncer après avoir été ralenti par Jenson Button.

La température sur la piste s'est élevée à 47 degrés Celsius en après-midi.

Le tracé hongrois est le troisième plus court en F1 après ceux de Monaco et de Montréal. Avec 14 virages et de courtes lignes droites, c'est l'endroit où il est le plus difficile de dépasser après Monaco, et ce sera tout un défi de priver Vettel d'une autre victoire s'il prend le départ de la première ligne.

PLUS:pc