NOUVELLES

Les partis d'arrondissements se multiplient

26/07/2013 05:20 EDT | Actualisé 25/09/2013 05:12 EDT

Les partis d'arrondissements se multiplient à Montréal. Les maires de LaSalle, Lachine et de L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève auront leur propre parti pour les prochaines élections municipales.

Un texte d'Alex Boissonneault

D'autres candidats pourraient leur emboîter le pas dans d'autres localités. L'objectif de la formation d'un parti est défendre les intérêts des arrondissements menacés par le Grand Montréal.

Avec la disparition d'Union Montréal, certains craignent que la ville se laisse à nouveau tenter par la centralisation, mais dans les arrondissements, les anciens membres du parti n'ont pas dit leur dernier mot.

Pour défendre les intérêts de ses électeurs, le maire de L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève, Richard Bélanger croit qu'il a besoin de son propre parti : « oui, on est avec Montréal, mais dans l'arrondissement de L'Île-Bizard-Sainte-Genevièveil y a quelque chose que les autres n'ont pas et qu'il faut conserver ».

Même son de cloche pour la mairesse de LaSalle, Manon Barbe : « le candidat à la mairie que je vais appuyer, je veux l'entendre dire haut et fort que les 19 arrondissements ont des spécificités et qu'elles doivent être reconnues comme des forces ».

Le financement aussi préoccupe les maires d'arrondissements. « Comme indépendant t'as beaucoup plus de difficultés à obtenir du financement alors que comme parti on a un agent officiel, un représentant officiel, on va pouvoir organiser des cocktails de financement », estime Claude Dauphin, qui dirige maintenant la formation Équipe Dauphin Lachine.

Danielle Pilette, professeure associée au département des sciences de la gestion de l'UQAM, croit que l'impact des nouveaux partis pourrait se faire sentir au prochain scrutin. « Une des façons de lutter contre le désintérêt des électeurs, c'est de leur soulever des enjeux locaux ».

Aucune des nouvelles formations d'arrondissement n'a encore donné son appui à un candidat à la mairie de Montréal. L'Équipe Bélanger de l'Île-Bizarre Sainte-Geneviève s'est même engagée à rester neutre jusqu'aux élections du 3 novembre.

PLUS:rc