NOUVELLES

Les Alouettes sont soulagés, mais n'ont pas convaincu qui que ce soit

26/07/2013 12:08 EDT | Actualisé 24/09/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Si la victoire de 32-27 des Alouettes aux dépens des Eskimos d'Edmonton aura apporté un peu de soulagement dans le vestiaire des Montréalais, elle n'aura pas réussi à convaincre qui que ce soit, à commencer par les joueurs.

«C'est assurément une victoire importante, a noté le quart Anthony Calvillo, qui a de nouveau connu une soirée tranquille avec 19 passes complétées en 29 tentatives pour 202 verges et un touché. Après trois défaites d'affilée, dont deux à domicile, et de l'obtenir sur le dernier jeu du match comme ça, c'est beaucoup d'émotions.

«Nous sommes sur la bonne voie, surtout avec la semaine de congé qui s'en vient et que nous pourrons maintenant apprécier. Mais il nous reste encore beaucoup de travail à faire, beaucoup d'améliorations à apporter à notre jeu.»

Calvillo aime mieux ne pas penser au cauchemar qu'aurait été cette semaine de congé des Alouettes s'ils avaient perdu une quatrième partie d'affilée.

«Je suis juste content qu'on n'ait pas à gérer ça. Je ne veux même pas y penser.»

Les Alouettes ont bien failli se faire jouer le même tour que la semaine dernière à Calgary, où ils ont laissé filer une avance de 24 points. Cette fois, c'est une avance de 13 points qui a fondu comme neige au soleil au début du quatrième quart.

«Vous devez continuer à jouer, a lancé l'entraîneur-chef, Dan Hawkins. Ça semble cliché, mais regardez les matchs de la dernière saison. Plus de la moitié se sont soldés dans les trois dernières minutes du match. Alors je ne me réjouis jamais trop quand nous détenons l'avance, ni ne m'en fais trop quand nous tirons de l'arrière, car il y a trop de choses qui peuvent se produire et croyez-moi, j'ai déjà tout vu.»

Sachant que plusieurs critiques ont été adressées à son endroit et en direction du coordonnateur à l'attaque, Mike Miller, Hawkins n'a pas manqué de souligner le travail de ce dernier, alors qu'on lui demandait plutôt d'analyser le fort match de Brandon Whitaker.

«Vous tentez de bâtir sur ce qui fonctionne et de garder le rythme et je crois que Mike a connu un bon match, a-t-il dit. Il a gardé la défense des Eskimos hors d'équilibre pour la majeure partie du match et quand nous avons eu l'opportunité de courir pour conserver notre rythme, nous l'avons fait. Malgré que ce fut difficile au départ — nous avons eu plusieurs jeux négatifs et nous sommes faits stopper en quelques occasions — je crois que Mike a connu un très bon match.»

Un reporter a directement demandé à Whitaker s'il croyait avoir sauvé le job de quelqu'un avec sa performance de 162 verges, un sommet en carrière, en 24 courses et un touché. Le demi a eu une réplique savoureuse.

«Je me sens plutôt comme si j'avais sauvé mon propre job, a dit celui qui n'avait amassé que 117 verges sur 29 courses avant le match de jeudi. C'est la seule chose sur laquelle j'ai une influence: faire ce que je peux pour aider cette équipe à gagner et m'assurer que j'aie toujours un boulot.»

****

La victoire pourrait être coûteuse pour les Alouettes, qui ont perdu les services du plaqueur Scooter Berry et du secondeur Marc-Olivier Brouillette au cours de la rencontre. L'entraîneur-chef Dan Hawkins n'avait toutefois pas de mise à jour sur leur état de santé au moment de rencontrer les représentants des médias.

La ligne à l'attaque a aussi eu la frousse, puisque le bloqueur gauche Josh Bourke a quitté l'espace de quelques jeux pour aller soigner une blessure au vestiaire. Déjà privés de Scott Flory et d'Andrew Woodruff — leurs deux gardes partants — pour le reste de la saison, les joueurs de ligne ne souhaitaient pas voir Bourke quitter pour une longue période.

****

Ennuyé par une blessure (non divulguée), le demi offensif canadien Jerome Messam n'a pas pris part à la rencontre de jeudi. Dan Hawkins a également laissé le receveur Tyron Carrier, le garde Anthony Barrette et le plaqueur Moton Hopkins de côté.

Du côté des Eskimos, le demi de coin et spécialiste des retours de botté Joe Burnett, le secondaire Kyle Norris, le bloqueur Cliff Louis et le plaqueur Eddie Steele n'étaient pas en uniforme.

PLUS:pc