NOUVELLES

InterBox refuse de répliquer à Jean Pascal sur les «vraies raisons» du report

26/07/2013 10:18 EDT | Actualisé 25/09/2013 05:12 EDT
AP

MONTRÉAL - La direction d'InterBox a indiqué qu'elle ne commenterait pas les accusations de Jean Pascal, qui prétend avoir révélé sur Twitter les véritables raisons du report du combat entre Lucian Bute et lui.

À l'occasion d'une série de gazoullis qui a commencé à deux heures du matin, dans la nuit de jeudi à vendredi, et qu'il a bonifiée de précisions tôt en matinée, Pascal a avancé que la blessure à la main invoquée par InterBox n'est pas la principale raison du report du combat jusqu'à l'hiver prochain.

Le protégé du Groupe Yvon Michel a affirmé que c'est plutôt attribuable au fait que Bute s'est fait sonner par son partenaire d'entraînement Chris Henry, pendant son camp en Floride, le printemps dernier.

Henry est un boxeur qui a notamment affronté Adrian Diaconu, un ancien protégé d'InterBox, lors d'un combat disputé en Roumanie qui a mis la ceinture de champion du monde des mi-lourds à l'enjeu. Le duel avait été difficilement remporté par Diaconu, un boxeur que Pascal a ensuite battu.

Stéphan Larouche, l'entraîneur de Bute, n'a pas immédiatement retourné l'appel de La Presse Canadienne. Une porte-parole d'InterBox a ensuite fait savoir par courriel que l'organisation présidée par Jean Bédard «ne commentera pas l'histoire».

Pascal s'est par ailleurs amusé à mettre en doute la solidité du menton de Bute dans ses nombreux messages écrits sur son compte vérifié.

Une bonne partie de ses messages a été écrite en anglais, alors qu'il semblait piqué à vif par un échange lancé par Gabriel Montoya, l'animateur d'une émission de radio sur la boxe. Celui-ci semblait faire le lien entre le dopage et le report de combats en mentionnant différents boxeurs.

Angel Heredia, le préparateur physique de Pascal qui a des antécédents de dopage, a participé à l'échange sur Twitter en prenant le parti du boxeur lavallois.

«Bute a été sonné par Chris Henry et c'est pourquoi ils ont remis le combat», a notamment écrit Pascal vers 3 heures du matin, en affirmant dire les «vraies choses».

«Bute est fini, fini! Aucun espoir», a-t-il par ailleurs affirmé.

«La blessure de Bute était planifiée parce qu'il n'a pas de menton, pas de confiance et a été un champion de papier», avait-il lancé une heure plus tôt.

«Moi et Bute ça n'arrivera jamais parce qu'ils ne sont pas des hommes. Ils vont attendre jusqu'en février pour que son menton guérisse.

«Je suis juste fatigué de ces jeux-là et je veux juste botter le derrière de Bute», a-t-il aussi écrit en ajoutant que Bute est la marionnette de Larouche, une affirmation qu'il a déjà lancée par le passé.

En début de journée, vendredi, Pascal a ensuite précisé que Bute «n'a pas simulé sa blessure (à la main) qui était une ancienne blessure, mais ce n'est pas la raison principale de son retrait». Il semblait ainsi maintenir que c'est un coup de Henry qui en est la cause cachée.