NOUVELLES

En plus de Bernardello, l'Impact embauche un défenseur central espagnol

26/07/2013 09:21 EDT | Actualisé 25/09/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - L'Impact n'avait pas un, mais bien deux nouveaux venus à présenter, vendredi.

Car en plus de son deuxième joueur désigné, le milieu de terrain argentin Hernan Bernardello, le onze montréalais a annoncé l'embauche du défenseur central espagnol Adrian Lopez Rodriguez.

Surnommé Piscu et âgé de 26 ans, Lopez Rodriguez a été formé au Deportivo de La Corogne. Il a disputé ses deux premières saisons au niveau professionnel avec l'équipe réserve du club espagnol, avant de jouer 26 matchs de La Liga, entre 2007 et 2010, en première division espagnole. Il a aussi participé à 10 matchs de la Copa del Rey.

En 2010, il s'est joint au club Wigan Athletic, en Premier League anglaise, disputant 11 matchs en deux saisons avec le club de première division. Lopez a aussi joué trois matchs de la Coupe d'Angleterre et cinq matchs de la FA Cup, aidant l'équipe à remporter son premier titre en 2012-13.

L'entente de Lopez, de deux ans et demie en plus de deux années d'option à la discrétion de l'équipe, entrera en vigueur dès la réception de son certificat de transfert international. Bernardello a signé un pacte d'une année plus deux années d'option, toujours à la discrétion de l'Impact.

Ce dernier, un Argentin qui aura 27 ans le 3 août, est un milieu défensif qui a fait ses débuts professionnels en 2006 et qui a disputé plus de 200 matchs en première et deuxième divisions argentines et espagnoles, en plus de disputer un match pour la sélection d'Argentine.

«Avec Hernan, c'est un milieu de terrain moderne, qui joue très bien défensivement et qui a de bons pieds pour relancer le jeu, a déclaré le directeur sportif de l'Impact, Nick De Santis. Adrian cadre très bien avec notre philosophie ici à Montréal. Il a de très bons pieds, une excellente lecture du jeu et il anticipe très bien également. Ce sont donc deux joueurs qui correspondent très bien à notre identité.»

Afin de faciliter l'intégration de ces nouveaux venus à un groupe tissé serré, l'Impact a fait beaucoup de recherches afin de cerner leur personnalité.

«On a fait nos devoirs pour connaître leur personnalité, leurs aptitudes et leur professionnalisme, a ajouté De Santis. Je peux vous assurer — comme j'ai assuré aux joueurs et aux entraîneurs — que ce sont deux joueurs qui vont bien s'intégrer au sein de la formation.»

Marco Schällibaum est particulièrement ravi que l'équipe ait ajouté deux jeunes joueurs de talent à sa formation.

«Je suis très content de pouvoir compter sur deux joueurs qui ont beaucoup d'expérience déjà et qui ont un âge très intéressant. À 26 ans, ils ont encore beaucoup de matchs devant eux, a noté l'entraîneur-chef. Ça aidera le club à se rajeunir. C'est très positif.»

Le Suisse ne croit pas que l'intégration des joueurs à la formation, même s'ils priveront des réguliers de temps de jeu, s'avérera difficile.

«Vous savez, le football c'est aussi la concurrence, ce qui veut dire que vous obtiendrez plus de qualité de tout le monde, a analysé Schällibaum. Nous avons beaucoup de matchs décisifs devant nous et physiquement, ce sera plus difficile. Comme entraîneur, c'est intéressant d'avoir des impératifs comme ça. Ce qui est important, c'est que les joueurs continuent de bien travailler comme ils l'ont fait jusqu'ici.»

Pas un tremplin

Même s'ils ont goûté aux plus grandes ligues européennes et qu'ils sont encore jeunes, Bernardello et Lopez affirment ne pas vouloir se servir de leur passage en Major League Soccer comme d'un tremplin pour retourner aux plus hauts niveaux du football international.

«La ligue grandit énormément. Il y a de meilleurs joueurs qui se développent et qui viennent ici, a dit Bernardello au moyen d'une traductrice. Au niveau technique, je suis vraiment content d'être ici, c'est important pour moi de venir à Montréal, a dit celui qui a reçu des offres de clubs argentins. Mais personne n'a été aussi direct que Nick De Santis et l'Impact.»

«Je viens en MLS pour demeurer en MLS, je ne pense pas à retourner en Europe, a pour sa part indiqué Lopez. À mon avis, le produit dans la MLS sera incroyable. Je crois que dans quelques années, cette ligue sera l'une des meilleures au monde. J'ai hâte d'en faire partie.»

«La venue de gars comme (Marco) Di Vaio et (Alessandro) Nesta s'est avérée la pierre d'assise de transactions comme celles qu'on annonce cette semaine, a ajouté De Santis. De voir que des gars établis comme eux viennent en MLS prouvent qu'on doit faire les choses comme il se doit. Ça nous a donné beaucoup de crédibilité. Ça démontre notre vision, notre philosophie. (...) De pouvoir ajouter deux joueurs de 26 ans à deux positions-clés, des gars qui pourront constituer l'avenir de cette équipe, est très excitant pour nous.»

Rivas écope

L'arrivée de Lopez en défense centrale a fait une première victime: l'Impact a inscrit le nom de Nelson Rivas sur la liste des blessés de longue durée de la MLS. Blessé au genou, l'arrière d'origine colombiennne n'a disputé que 11 rencontres en deux ans à Montréal.

PLUS:pc