NOUVELLES

Un pas de plus vers un possible oléoduc dans l'est du Canada

25/07/2013 04:15 EDT | Actualisé 23/09/2013 05:12 EDT

L'entreprise TransCanada pourrait annoncer d'ici quelques semaines qu'elle se lance formellement dans un projet d'oléoduc entre Montréal et Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick.

L'étape cruciale devant mener à une décision à ce sujet était l'appel de soumission exécutoire lancé par TransCanada. La démarche, qui visait à obtenir des engagements fermes de la part de producteurs pétroliers qui s'intéressent à se servir d'un oléoduc, a donné des résultats encourageants.

« Notre période d'appel de soumissions exécutoires effectivement a eu une réponse que je qualifierais de positive. Alors, on est encouragé, mais on n'a pas encore une fois terminé le travail d'analyse relié à savoir si on va de l'avant ou pas avec le projet », affirme Philippe Cannon, porte-parole de TransCanada

Cette analyse se poursuivra jusqu'à la mi-août environ, ce qui coïncidera avec le début d'une série de réunions publiques qu'organise TransCanada dans quelques municipalités du Nouveau-Brunswick.

TransCanada n'attend pas de prendre sa décision pour prendre une avance. Des agents visitent déjà des propriétaires terriens où passerait l'oléoduc pour examiner les lieux. Certains reçoivent cette semaine une deuxième visite.

« C'est un long processus. On est en train de faire une série de relevés, des relevés environnementaux, des relevés d'arpentage pour voir exactement où on pourrait, le cas échéant, dans le cas qu'on va de l'avant, faire passer le pipeline », explique Philippe Cannon.

Si tout se concrétise, ces propriétaires se verront offrir de l'argent pour permettre le passage de l'oléoduc. Si certains refusent, TransCanada pourra demander à l'Office national de l'énergie d'obtenir le droit d'accès.

PLUS:rc