NOUVELLES

Michelle Stilwell signe un record du monde

25/07/2013 06:22 EDT | Actualisé 24/09/2013 05:12 EDT

La Britanno-Colombienne Michelle Stilwell a établi un record du monde au 800 m T52, jeudi, aux Championnats du monde de para-athlétisme disputés à Lyon en France.

Stilwell a parcouru la distance en 2 min 14,79 s pour établir une nouvelle marque mondiale. Elle a devancé les Américaines Kerry Morgan (2 min 19,11 s) et Cassie Mitchell (2 min 33,53 s), respectivement deuxième et troisième.

Tous les deux en finale du 1500 m de leur catégorie respective, les Québécois Diane Roy (T54) et Guillaume Ouellet (T13) ont fini au pied du podium.

« Ce n'est pas une médaille, mais ça se prend très bien. Je suis très contente, car j'ai le sentiment d'avoir bien couru », a affirmé Roy, particulièrement soulagée d'avoir retrouvé sa vitesse après avoir vécu une déception au 5000 m où elle a fini 10e, samedi dernier.

Illana Dupont, originaire de Saskatoon, a mis la main sur la médaille de bronze au 100 m T53. La résidente de Clarenceville au Québec a obtenu un temps de 18,22 s pour terminer derrière la Chinoise Lisha Huang (17,09 s) et l'Australienne Angela Ballard (17,64 s).

Une première expérience pour Ouellet

Dans la catégorie T13 pour les athlètes ayant une déficience visuelle, Guillaume Ouellet a pris le quatrième rang de la finale du 1500 m. En enregistrant un temps de 4 min 5,10 s, le Victoriavillois, qui participe à ses premiers mondiaux, a fini à 7,24 secondes d'une médaille.

« Je n'avais que pour seul objectif de bien me classer. C'est sûr qu'être quatrième, c'est être près du podium, mais je suis quand même satisfait », a-t-il indiqué.

Dans les autres finales de la journée, la Saskatchewanaise Keira-Lyn Frie s'est classée septième du 100 m T54, tandis que les Ontariens Kyle Pettey (lancer du poids F34) et Austin Smeenk (800 m T34) ainsi que le Britanno-Colombien Braedon Dolfo (100 m T13) ont tous les trois fini huitièmes.

Brent Lakatos, l'homme à battre

Même s'il a déjà deux médailles d'or et une d'argent en poche depuis le début des Championnats du monde, Brent Lakatos sera à nouveau l'homme à battre lors de la finale du 100 m T53, vendredi.

Le Dorvallois a signé le temps le plus rapide des préliminaires en stoppant le chrono à 14,58 s, établissant du même coup une nouvelle marque canadienne.

PLUS:rc