NOUVELLES

Le skieur Erik Guay devra laisser les skis de côté jusqu'en octobre

25/07/2013 10:45 EDT | Actualisé 24/09/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Après le dos, voilà que c'est un genou en mauvais état qui vient bousculer l'horaire d'entraînement d'Erik Guay.

Le Québécois de Mont-Tremblant, qui représente un des meilleurs espoirs de médaille de l'équipe canadienne de ski alpin en vue des Jeux olympiques de Sotchi qui seront disputés en février prochain, devra rater la phase d'entraînement estivale et ne pourra se remettre à skier sur neige qu'en octobre.

Tout cela, en raison d'un mal au genou gauche qui a nécessité une arthroscopie, plus tôt cette semaine.

C'est ce qu'a confirmé un porte-parole de Canada Alpin dans un courriel acheminé à La Presse Canadienne, à la suite de la nouvelle initialement publiée par le quotidien montréalais La Presse.

Dans un communiqué diffusé jeudi matin, Canada Alpin a indiqué que Guay a subi une arthroscopie à London, en Ontario, mardi, après avoir éprouvé des douleurs au genou pendant un camp de ski de l'équipe canadienne à Zermatt, en Suisse. Il a fallu nettoyer le ménisque, mais aucun dommage au ligament n’a été remarqué et le Québécois de 31 ans pourra donc cibler un retour sur neige en octobre, avance-t-on dans le communiqué.

Le journal La Presse évoque également la présence d'une contusion osseuse à la tête du fémur.

«Mon genou ne me causait pas de problème et je réussissais à tout accomplir sans douleur en gymnase. Il ne me fait mal que sur neige, a expliqué Guay dans le communiqué de Canada Alpin. Je dois prendre mon mal en patience.

«Il est certain que j’ai Sotchi dans la mire. Cet événement est sans cesse dans mon esprit, mais je veux prendre les choses une à la fois», a commenté Guay, qui a été couronné champion de la Coupe du monde du super-G en 2010 et champion mondial de la descente en 2011, mais est toujours en quête d'une première médaille olympique.

Par le passé, ce sont des maux récurrents au dos qui avaient l'habitude de venir contrecarrer les plans de Guay. Celui-ci semblait avoir enfin trouvé une façon de composer avec ce contexte quand l'état de ses genoux est devenu un facteur au cours de la dernière année.

Il a subi une opération mineure au genou en septembre dernier, ce qui l'avait forcé à s'absenter des épreuves de la Coupe du monde de Lake Louise en ouverture de saison. Mais il a quand même pu connaître une saison relativement bonne, notamment avec une deuxième place en descente sur la légendaire piste de Kitzbühel, en Autriche.

Guay s'est par ailleurs blessé au genou gauche en mars, mais il avait réussi à skier sans difficulté lors du camp tenu à Sunshine Village en Alberta. Il a par la suite ressenti de la douleur à son genou, mais il espérait que le repos puisse régler ce problème, a indiqué Canada Alpin.

Selon Guay, son mal survient à un meilleur moment que l'an dernier, mais il concède qu'il aura encore un autre défi devant lui.

«Cette année, je n’aura pas du tout skié de l’été et je vais entamer la saison à froid, a-t-il noté. Je devrai me fier à mon âge et à mon expérience.»

Afin de se qualifier pour les JO de Sotchi, Guay devra obtenir un résultat parmi les 12 premiers en Coupe du monde cette saison, ayant déjà obtenu un tel résultat l'hiver dernier.

«Je ne m’inquiète pas trop (pour les qualifications). Dès que je me sentirai mieux, tout ira bien», a assuré celui qui était déjà de retour en gymnase, jeudi matin, pour sa réadaptation.

Guay a présentement 19 podiums en carrière en Coupe du monde, le deuxième total chez les hommes canadiens derrière Steve Podborski, qui en compte 20. Aux Jeux olympiques de 2010, à Vancouver et Whistler, il avait pris le cinquième rang dans ses deux spécialités, la descente et la super-G.

PLUS:pc