NOUVELLES

Accident de train en Espagne: Bombardier, fabricant de la motrice

25/07/2013 04:41 EDT | Actualisé 25/07/2013 04:42 EDT
alenperz/Twitter

Le géant canadien des transports Bombardier a indiqué jeudi avoir dépêché du personnel en Espagne pour collaborer à l'enquête sur le déraillement mortel d'un train dont il a fabriqué la motrice.

"Quand un accident se produit, la première chose que l'on fait c'est de dépêcher des gens sur le lieu pour assister le client d'une quelconque façon, et bien sûr être en mesure de collaborer à l'enquête", a expliqué à l'AFP le directeur des communications de Bombardier Transport, Marc Laforge.

Employés dans les installations européennes de Bombardier, les ingénieurs envoyés à Saint-Jacques de Compostelle, dans le nord-ouest de l'Espagne, "sont là pour rencontrer les enquêteurs", a assuré M. Laforge.

Bombardier avait fait association avec le groupe espagnol Patentes Talgo pour décrocher en 2004 un appel d'offre de 188 millions d'euros des Chemins de fer nationaux espagnols (RENFE) prévoyant la livraison de 44 locomotives à grande vitesse.

La société québécoise avait fourni des motrices capables d'atteindre 250 km/h, tandis que Talgo avait fabriqué le bogie, les freins et la structure de la locomotive.

"Bien entendu, elles (les motrices) étaient équipées de systèmes" régulant la vitesse, a souligné M. Laforge, alors que les premiers éléments de l'enquête indiquent que le train roulait bien trop vite lorsqu'il a déraillé.

Au moins 80 personnes sont mortes mercredi en Galice (nord-ouest de l'Espagne) dans le déraillement d'un train à grande vitesse, la tragédie ferroviaire la plus grave en Espagne depuis 1944.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



INOLTRE SU HUFFPOST

Déraillement d'un train en Espagne (24 juillet 2013)