NOUVELLES
24/07/2013 07:10 EDT | Actualisé 23/09/2013 05:12 EDT

Naufrage au large de l'Indonésie : des dizaines de passagers disparus

La marine indonésienne poursuit ses recherches dans l'océan Indien pour retrouver des dizaines de personnes disparues dans le naufrage d'un bateau d'immigrants clandestins qui faisait route vers l'Australie.

Le bateau, sur lequel se trouvait entre 200 et 250 personnes, selon des témoins, a sombré mardi soir à environ 5 kilomètres au large de la côte de l'île de Java.

Au moins 157 personnes ont été retrouvées et secourues, selon une porte-parole de la police indonésienne qui ajoute que plusieurs corps sans vie ont aussi été repêchés. Au moins 38 personnes auraient par ailleurs réussi à regagner le rivage sain et sauf.

Jusqu'ici, les corps de sept personnes, dont trois poupons et une femme enceinte, ont été retrouvés, a déclaré à l'Agence France-Presse un porte-parole de la police, Achmad Suprijatna.

Le bateau, rempli de ressortissants irakiens, iraniens et sri-lankais, venait de quitter le port de Cidaun lorsque le naufrage s'est produit. Les autorités ignorent pour le moment ce qui a causé la perte du navire.

Les passagers du bateau tentaient de joindre l'île australienne de Christmas pour y demander l'asile et le statut de réfugié, comme l'ont fait des milliers d'autres immigrants clandestins au cours des derniers mois.

L'Australie ferme sa frontière aux réfugiés de la mer

Ce naufrage survient tout juste après que le gouvernement australien eut annoncé, vendredi dernier, qu'il fermait ses frontières maritimes pour au moins un an aux réfugiés de la mer (boat people) qui tentent de rallier l'île de Christmas pour y demander le statut de réfugié.

Cette mesure extraordinaire adoptée par le gouvernement australien vise à endiguer le flot d'immigration clandestine sur son territoire en provenance d'Asie et du Moyen-Orient.

Vendredi, Canberra a fait savoir qu'en plus de fermer ses frontières aux « immigrants clandestins », ceux d'entre eux qui réussiront malgré tout à gagner le sol australien seront expulsés vers la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Plus de 15 000 demandeurs d'asile, principalement en provenance d'Indonésie, du Sri Lanka et du Moyen-Orient, ont convergé vers les ports des îles australiennes depuis le début de l'année, faisant déborder les services d'immigration et relançant le débat sur l'immigration clandestine dans le pays.

PLUS:rc