NOUVELLES
24/07/2013 01:37 EDT | Actualisé 22/09/2013 05:12 EDT

McCartney sur les plaines : un succès difficile à atteindre pour les organisateurs 

Au lendemain du spectacle de Paul McCartney sur les plaines d'Abraham, les organisateurs se félicitent du succès de l'évènement, mais s'interrogent sur les difficultés qu'ils ont eues à l'atteindre.

L'entreprise 3 E, qui présentait le concert, se demande pourquoi les billets ont été si compliqués à liquider cette année, alors que l'an dernier les laissez-passer pour le spectacle de Roger Waters, The Wall,  s'étaient rapidement envolés.

Des analyses seront réalisées, dans le courant des prochains mois, afin de mieux comprendre les causes de l'importante baisse des ventes. L'entreprise veut savoir, par exemple, si l'effet de surprise de 2012 a contribué à la vente des billets pour le spectacle de Roger Waters, si le ralentissement économique a eu un impact ou encore si l'offre dans le milieu du spectacle est trop abondante.

Le directeur général de 3 E, Daniel Gélinas, note par ailleurs que l'organisation d'évènement sur les plaines comporte un défi supplémentaire.

« Nous l'avons souvent dit, les artistes capables d'attirer plus de 50 000 spectateurs payants, soit l'équivalent de trois amphithéâtres pleins comme le Colisée, sont rares. C'est une réalité du marché avec laquelle nous devons composer », a-t-il commenté par voie de communiqué.

Bien qu'aucun chiffre officiel n'ait été diffusé sur le nombre de personnes qui ont assisté au spectacle de Paul McCartney, ce nombre est estimé à environ 45 000.

L'entreprise 3 E a fait savoir qu'elle n'accorderait aucune entrevue mercredi.

PLUS:rc