NOUVELLES
24/07/2013 02:15 EDT | Actualisé 23/09/2013 05:12 EDT

Le bénéfice d'exploitation de Cenovus recule et déçoit les analystes

CALGARY - Cenovus Energy (TSX:CVE) a affiché mercredi un bénéfice d'exploitation largement inférieur à celui attendu par les analystes, ses résultats du deuxième trimestre ayant été amoindris par divers éléments liés à ses actifs de pétrole léger et par l'impact d'une hausse des coûts du brut sur ses activités de raffinage.

Le producteur pétrolier de Calgary a en outre indiqué que ses coûts d'exploitation des sables bitumineux pour l'exercice 2013 seraient plus élevés que ce qui avait été indiqué dans ses prévisions précédentes.

Cenovus a réalisé un bénéfice d'exploitation de 255 millions $, soit 34 cents par action, et un bénéfice net de 179 millions $ au deuxième trimestre. Ces deux montants représentent une baisse par rapport à l'an dernier et sont inférieurs aux attentes des analystes.

Le bénéfice d'exploitation était 14 cents en deçà de la prévision moyenne de 48 cents des analystes.

La production totale de Cenovus a progressé de 10 pour cent par rapport à l'an dernier, mais la société a dû inscrire une charge de 57 millions $ en lien avec la vente de ses actifs de pétrole léger Shaunavon, annoncée tard dans le trimestre et complétée en juillet.

Cenovus a aussi dû tenir compte d'une dépense de 46 millions $ liée à un autre théâtre d'exploitation de pétrole léger en Saskatchewan.

La société a en outre révisé à la hausse ses coûts d'exploitation pour ses activités de sables bitumineux. Elle prévoit maintenant des coûts d'entre 3,00 $ et 3,30 $ le baril, tandis qu'elle misait précédemment sur des coûts de 2,70 $ à 3,00 $ par baril.

Au deuxième trimestre de 2012, Cenovus avait engrangé un bénéfice d'exploitation de 284 millions $ et un bénéfice net de 397 millions $.

Cenovus a essentiellement attribué le recul du bénéfice net d'une année à l'autre à de plus faibles gains liés à la gestion du risque et à de plus fortes pertes sur les taux de change en 2013, ce qui a été partiellement contrebalancé par un déclin des dépenses fiscales.

Cenovus a été créée en 2009, lorsqu'Encana (TSX:ECA) a essaimé ses activités de pétrole et de raffinage pour se concentrer sur ses activités de gaz naturel. La plus grande partie de la production de Cenovus provient des sables bitumineux.

L'action de Cenovus a perdu mercredi 1,76 $, soit 5,5 pour cent, à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 30,49 $.

PLUS:pc