NOUVELLES
24/07/2013 04:03 EDT | Actualisé 23/09/2013 05:12 EDT

La ville de Chicago approuve les 500 M $ de rénovations du Wrigley Field

CHICAGO - Le conseil municipal de Chicago a approuvé mercredi un plan de rénovations de 500 millions $ pour le vieux Wrigley Field, le domicile de 99 ans des Cubs, qui comprend l'ajout d'un immense écran, de nouvelles installations pour les joueurs et d'un hôtel situé juste en face.

Selon le plan proposé, les Cubs érigeront un écran géant de 5700 pieds carrés — environ trois fois la superficie du tableau d'affichage manuel du champ centre— au-dessus de la clôture du champ gauche, ainsi que de grands panneaux publicitaires au champ droit.

Les Cubs, qui ont attendu des décennies avant d'installer des projecteurs au Wrigley Field, désirent effectuer des rénovations au stade depuis que la famille Ricketts a acheté l'équipe en 2009. Après qu'une demande de fonds public pour les travaux eut échoué, les Cubs ont annoncé que l'équipe allait financer les coûts de l'opération elle-même, mais qu'elle avait besoin de l'écran et des nouveaux panneaux publicitaires afin de générer les revenus nécessaires.

Le vote en faveur de ce plan de rénovations du conseil municipal est survenu 24 heures après que le comité de zonage du conseil eut ratifié l'entente avec la bénédiction du conseiller du quartier où est situé le stade, Tom Runney. Cet appui était considéré comme crucial pour ce projet dont le maire, Rahm Emmanuel, souhaite voir réalisé.

Tunney avait initialement déclaré que les panneaux publicitaires allaient nuire à la qualité de vie du quartier, mais il a ratifié la modification de zonage après avoir obtenu quelques concessions de la part des Cubs. Parmi celles-ci, les Cubs ont accepté de ne pas ériger de panneaux supplémentaires à part ceux consentis au champ droit et l'écran du champ gauche et de reporter pour une durée indéterminée la construction d'un pont au-dessus de la rue Clark voisine.

On ne sait toujours pas si l'écran et les panneaux publicitaires obstrueront la vue des toits des bâtisses situées sur deux côtés du stade. Les propriétaires des ces immeubles, qui ont des ententes avec les Cubs sur le partage des revenus publicitaires qu'ils génèrent, ont indiqué en de nombreuses occasions qu'ils intenteraient des poursuites si les Cubs ajoutent des installations obstruant la vue de leurs bâtisses.

Ces panneaux sont depuis le début la portion la plus problématique de tout le processus, en raison des menaces de poursuites des propriétaires des immeubles voisins et du coup d'oeil différent qu'ils donneront au stade, apprécié en partie en raison de son lien intime avec l'histoire du baseball.

Pendant les audiences publiques, plusieurs partisans ont indiqué à la ville qu'il est temps d'apporter des changements au Wrigley Field. Ils ont déclaré que si l'équipe voulait continuer à attirer des spectateurs, particulièrement chez les plus jeunes, le stade devait comporter un écran géant et les autres installations modernes dont son dotés les autres stades du Baseball majeur.

Le processus a été si émotif qu'à un certain moment, le président de l'équipe, Tom Ricketts, a même songé à déménager l'équipe afin de profiter de toutes les installations dont il a besoin pour faire compétition aux autres équipes.

PLUS:pc