NOUVELLES
24/07/2013 05:41 EDT | Actualisé 23/09/2013 05:12 EDT

La pression sera sur les golfeurs canadiens lors de l'Omnium canadien RBC

OAKVILLE, Ont. - Les omniums nationaux mettent toujours de la pression sur les golfeurs locaux, mais les attentes seront particulièrement élevées cette semaine au Glen Abbey Golf Club.

Au total, 18 golfeurs canadiens participeront à l'Omnium canadien RBC — l'un des pelotons de golfeurs locaux les plus imposants de l'histoire moderne du tournoi — et ils tenteront tous de mettre un terme à une disette de 59 ans. Aucun Canadien n'a remporté ce tournoi depuis Pat Fletcher à Vancouver en 1954.

Si quelqu'un est conscient des attentes élevées des amateurs de golf canadiens, c'est bien l'ex-champion du Tournoi des Maîtres Mike Weir.

«Il y aura, sans aucun doute, de la pression additionnelle», a reconnu le golfeur originaire de Bright's Grove, en Ontario, mercredi.

«Ce peut être une bonne chose, parce que la foule sera derrière vous», a-t-il ajouté. «Tu peux trouver ton rythme en te nourrissant de l'énergie de la foule.»

Weir sera accompagné de ses compatriotes ontariens David Hearn, de Brantford, Mackenzie Hughes, de Dundas, Albin Choi, de Toronto, Brad Fritsch, d'Ottawa, Peter Laws, de Milton, Brian Hadley, de Sarnia, et Corey Conners, de Listowel.

La Colombie-Britannique sera elle aussi bien représentée à Glen Abbey puisque Adam Hadwin, d'Abbotsford, Kevin Carrigan, de Victoria, Roger Sloan, de Merritt, Riley Wheeldon, de Comox, Bryn Parry et Eugene Wong, de North Vancouver, et Adam Svensson, de Surrey, seront également de la partie.

Stephen Ames, de Calgary, Graham DeLaet, de Weyburn, en Saskatchewan, et Eric Banks, de Truro, en N.-É., participeront aussi au tournoi de quatre rondes qui se mettra en branle dès jeudi sur un parcours de 7253 verges.

Le peloton de 18 Canadiens n'est pas passé inaperçu parmi les autres participants de ce tournoi qui regoupera au total 156 golfeurs. Hunter Mahan, de Dallas, au Texas, estime que les Canadiens seront confrontés à plus de pression pour remporter l'Omnium canadien que les Américains pour l'Omnium des États-Unis — l'un des tournois du Grand Chelem de golf.

«Je ne crois pas qu'il y ait ce sentiment de fierté (aux États-Unis) comme c'est le cas au Canada... Ce que je veux dire, c'est qu'étant Américain, tu veux remporter l'Omnium des États-Unis. De toute évidence c'est un tournoi prestigieux — mais je ne crois pas qu'il existe un lien semblable à celui entre l'Omnium canadien et le Canada», a expliqué Mahan. «Vous savez, quand vous êtes empêtrés dans une disette aussi longue, je crois que vous devez commencer à vraiment vouloir l'emporter et arrêter de juste espérer. C'est devenu le centre d'attention de tout le monde cette semaine, donc je crois qu'ils ont de bonnes chances.»

La bourse totale de l'Omnium canadien est de 5,6 millions $US, et le gagnant empochera la jolie cagnotte de 1 million $. Scott Piercy est le champion en titre du tournoi.

PLUS:pc