NOUVELLES
24/07/2013 05:30 EDT | Actualisé 23/09/2013 05:12 EDT

Dernier hommage au peintre Alex Colville

Les funérailles du peintre Alex Colville sont célébrées mercredi matin, à Wolfville, en Nouvelle-Écosse, où des centaines de personnes sont attendues.

La cérémonie a débuté à 10 h 30 dans la chapelle de l'Université Acadia. Au cours de sa carrière, M. Colville a été chancelier de cette université.

Le service funèbre sera simple, selon l'Université Acadia.

L'artiste est décédé à son domicile, à Wolfville, le 16 juillet. Son épouse, Rhoda Colville, souvent décrite comme sa muse, est décédée au domicile familial en décembre dernier. Le couple a eu trois enfants : Anne, Graham et Charles.

Alex Colville avait lancé sa carrière d'artiste dans l'armée. Il avait documenté en tableaux le débarquement allié en Normandie, en 1944.

Après la guerre, Colville a enseigné les arts à l'Université Mount Allison, au Nouveau-Brunswick, tout en produisant des tableaux hyperréalistes illustrant surtout des membres de sa famille. Son oeuvre a commencé à connaître un succès commercial quand il était dans la cinquantaine.

Les gens se souviendront de tableaux comme Cheval et train, La croix française, qui est la croix de la Déportation à Grand-Pré, et Homme sur la véranda, qui a été vendu aux enchères pour plus de 1 million de dollars, il y a deux ans.

Colville est né à Toronto, mais il a grandi en Nouvelle-Écosse.

PLUS:rc