NOUVELLES
23/07/2013 01:44 EDT | Actualisé 21/09/2013 05:12 EDT

Une application RésoVélo pour développer les pistes cyclables

Montréal veut connaître les trajets des cyclistes grâce à leurs téléphones intelligents pour développer les pistes cyclables. La Ville a lancé une application qui pourrait bien changer la façon de faire de l'urbanisme.

Un texte de Florent Daudens

Deux clics et le tour est joué. Avec l'application RésoVélo, les cyclistes peuvent connaître la distance parcourue, la vitesse et même le nombre de calories et les gaz à effet de serre épargnés. Tout cela est possible en envoyant automatiquement l'itinéraire parcouru à la Ville, de façon anonyme.

Il s'agit d'urbanisme participatif, puisque Montréal veut utiliser ces données pour développer le réseau cyclable.

« Ça nous permet de voir où les cyclistes circulent en dehors du réseau cyclable. C'est sûr qu'on a une bonne idée, mais il y a des circuits qui sont surprenants », déclare Yannick Roy, conseiller en aménagement à la division des Transports.

Vélo Québec applaudit cette initiative et la précision des données obtenues. François-Xavier Tremblay, chargé de projets à l'organisme, émet toutefois un bémol : « Pour l'utilisateur, monsieur et madame tout le monde, pourquoi il utiliserait l'application ? C'est là que ça reste à préciser en développant l'application [...] ».

Près de 3000 personnes ont téléchargé l'application. La Ville promet de l'améliorer, en rappelant aux utilisateurs, par exemple, de partir le compteur.

Montréal assure qu'elle prendra en compte les données des utilisateurs. Peut-être pas pour de nouvelles pistes, mais pour des bandes cyclables ou des feux de circulation, par exemple.

PLUS:rc