BIEN-ÊTRE
23/07/2013 03:41 EDT | Actualisé 22/09/2013 05:12 EDT

Terra lance le premier scooter électrique connecté via smartphone

Les systèmes de divertissement, de télématique et d'infotainment embarqués n'ont rien de nouveau. La volonté d'instaurer un usage sûr du smartphone sur la route non plus. Ce qui fait en revanche la spécificité du nouveau véhicule de Terra Motors, le scooter électrique A4000i, c'est sa vocation à placer l'iPhone au centre de son dispositif.

Logé dans un emplacement situé au centre du guidon, le téléphone fait office d'ordinateur de bord : il indique au pilote combien son véhicule dépense en énergie ou encore le niveau de charge de sa batterie. Le smartphone transmet également des données de navigation et de trafic.

Non content de renforcer les fonctionnalités du tableau de bord, le téléphone collecte des données pour les les renvoyer vers le cloud. Terra espère utiliser ces informations afin de développer de nouveaux produits et services (création de publicité ciblées, mise au point d'amélioration mécaniques et techniques pour les prochaines déclinaisons du scooter).

A cette fin, les données géolocalisées sont essentielles. Si les voitures sont déjà très utilisées pour recueillir ce type d'informations, Terra rappelle qu'en Asie, les deux roues sont des moyens de transport plus prisés que les quatre roues (l'Asie représente 80% du marché de la moto). Cela se vérifie au Japon, pays où est établi le constructeur. Alors qu'Apple, Google et une ribambelle de développeurs tiers se disputent l'équipement des tableaux de bord automobiles, les deux roues demeurent quelque peu ignorés.

La firme rappelle aussi que dans la région, à l'exception des marchés japonais et coréens, le smartphone reste une nouveauté. Fabricants et développeurs d'applications ont besoin d'informations géolocalisées plus nombreuses afin d'affiner les produits à destination de ces consommateurs émergeants. Toutefois, la décision de s'appuyer sur l'iPhone plutôt que sur la plateforme Android peut compliquer la collecte massive de données. Terra rappelle en revanche que le scooter sera compatible avec des versions plus anciennes de l'iPhone, comme le 3GS et non uniquement avec l'iPhone 5.

En dehors du ramassage des données, l'A4000i a été conçu pour transporter confortablement un pilote et un passager, même sur route chaotique, avec une autonomie de 65km et des pointes à 65km/h.

Autre équipement de choix : une batterie amovible à recharger chez soi ou à remplacer par une autre déjà réalimentée. Il faut compter 4,5 heures pour le rechargement complet de la batterie.

Terra commercialisera l'A4000i au Japon au prix de 450.000 yens (soit 4.500$), un prix qui le placera en concurrence direct avec les scooters conventionnels. L'entreprise se fixe pour objectif de vente 100.000 unités à l'horizon 2015. Terra espère également exporter son scooter en Chine mais n'envisage pas une commercialisation au-delà de ces deux territoires.