NOUVELLES
23/07/2013 10:09 EDT | Actualisé 22/09/2013 05:12 EDT

« Rien n'est impossible » - David Veilleux

Le Québécois David Veilleux a dressé mardi le bilan de sa participation au 100e Tour de France. Le natif de Cap-Rouge ne retire que du positif des trois semaines de compétition en sol français.

« Je suis très heureux des résultats que j'ai obtenus. Je voulais me rendre au bout de ces trois semaines en donnant le meilleur de moi-même, et j'ai réussi. Je l'ai fait en respectant mes valeurs et c'est ce qui me rend fier », a déclaré le coureur de l'équipe française Europcar.

L'athlète de 25 ans a finalement conclu les 3403,5 km qui séparent les étapes de Porto-Vecchio et des Champs-Élysées en 87 h 20 min 56 s. Cela lui a conféré le 123e échelon.

Le principal intéressé a dû faire preuve de persévérance et de courage pour devenir le premier Québécois à participer et à conclure la Grande Boucle.

« On ne prépare pas une participation au Tour de France en quelques mois. Ça se prépare en plusieurs années. Mes 15 ans de sacrifice sont récompensés. J'ai dû m'entraîner en Europe, je me suis éloigné de ma famille et de mes proches, mais maintenant je vois mes efforts récompensés. Rien n'est impossible quand l'on croit en ses objectifs »

L'ampleur du Tour de France

Malgré sa préparation physique et psychologique, Veilleux a été surpris de l'ampleur de tout ce qui se rattache au Tour.

« J'ai parcouru plus de 20 000 kilomètres pour bien m'y préparer, mais ce n'est pas facile de faire autant de distance en si peu de temps, a affirmé Veilleux. Auparavant, ma plus grande compétition avait duré 10 jours, ce n'était pas comparable. J'y suis allé étape par étape.

« Regarder le Tour de France à la télévision et y participer, c'est totalement différent. Tout ce qui est de la logistique, le nombre de spectateurs du kilomètre zéro jusqu'à l'arrivée, les voitures qui nous suivent, les gens qui surveillent notre alimentation et notre niveau de fatigue, c'est tout à fait unique », ajoute-t-il.

Le gagnant de la première étape du Critérium du Dauphiné au début du mois de juin laissera retomber la poussière au cours des prochains jours. Il attend des nouvelles de son équipe au sujet du calendrier des compétitions pour le mois d'août.

Les Grands Prix cyclistes de Québec et de Montréal, qui auront respectivement lieu les 13 et 15 septembre, sont toutefois prévus à son horaire.

PLUS:rc