NOUVELLES
23/07/2013 02:55 EDT | Actualisé 22/09/2013 05:12 EDT

Mise en demeure de Lac-Mégantic contre MMA qui n'a pas payé ses fournisseurs

LAC-MÉGANTIC, Qc - La Ville de Lac-Mégantic a envoyé une mise en demeure à l'entreprise ferroviaire Montreal, Maine and Atlantic Railway (MMA).

La mairesse Colette Roy-Laroche a expliqué mardi que des ouvriers, engagés par la MMA pour le nettoyage et la récupération des hydrocarbures, n'ont pas été payés depuis le début de leur intervention.

Certains de ces fournisseurs avaient menacé d'interrompre leur travail. Afin d'éviter tout retard dans les travaux, c'est la Ville de Lac-Mégantic qui a payé ces travailleurs. Cette décision a contraint la petite municipalité déjà durement éprouvée à dégager une somme de 4 millions $ jusqu'ici.

La mairesse de Lac-Mégantic a qualifié cette situation de «hautement déplorable» et de totalement «inacceptable».

Dans sa mise en demeure, la Ville estime que le refus d'honorer le contrat des fournisseurs constitue un préjudice pour la municipalité.

La mairesse Roy-Laroche a donné instruction à ses procureurs, mardi, de signifier à MMA par mise en demeure que l'entreprise devait rembourser sans délais à Lac-Mégantic toutes les sommes payées aux fournisseurs, qu'elle respecte ses engagements contractuels envers ses fournisseurs et qu'elle fournisse à la Ville les coordonnées et les qualifications professionnelles de la personne responsable de la supervision des fournisseurs qui effectuent les travaux.

Mme Roy-Laroche a parlé d'un ton assuré, affirmant qu'aucune interruption de travaux ne sera tolérée en raison d'une négligence de MMA ou de son refus de payer ses fournisseurs.

«Il me semble que c'est bien peu demander, dans les circonstances», a affirmé la mairesse.

«Nous demandons à MMA de se comporter en bon citoyen corporatif», a ajouté Mme Roy-Laroche, qui n'a pas voulu commenter plus loin la gestion de la crise par l'entreprise ferroviaire.

Le gouvernement du Québec a par ailleurs assuré que si l'entreprise manquait à ses obligations, la population de Lac-Mégantic n'avait pas à assumer les conséquences de cet éventuel manquement.

Le gouvernement ouvre d'ailleurs la porte à un possible remboursement des sommes versées aux fournisseurs de MMA, si la compagnie ferroviaire refuse d'honorer ses responsabilités.

Sur le terrain, les fouilles n'ont pas permis mardi de retrouver de nouvelle victime dans les décombres et l'enchevêtrement de wagons, qui, sauf quelques exceptions, ont été déplacés hors du site pour être décontaminés et vidés de leur contenu.

Au cours de la journée, quelques résidants ont pu aller récupérer des effets personnels dans des résidences situées dans la zone rouge. Ces sinistrés ont toutefois été limités dans la quantité de choses à emporter et ont été escortés lors de leur bref passage dans leur domicile.

La porte-parole du Bureau du coroner, Geneviève Guilbault, a par ailleurs confirmé l'identification d'une 28e victime.

Elle a aussi ajouté que certaines familles qui n'ont toujours pas eu la confirmation de la découverte de leur proche ont été avisées qu'il est possible que certains corps ne soient jamais retracés. Le Bureau du coroner et les autorités policières continuent néanmoins de croire qu'il sera possible de retrouver les corps des cinq victimes manquantes sur les 47 personnes disparues.

PLUS:pc