NOUVELLES
23/07/2013 10:03 EDT | Actualisé 22/09/2013 05:12 EDT

Le plan de David Cameron en lien avec la pornographie en ligne a des échos ici

TORONTO - Une députée conservatrice endosse le plan du premier ministre britannique relatif à la pornographie en ligne.

Lundi, David Cameron a demandé aux fournisseurs de services sur Internet d'implanter un système pour limiter l'accès aux images osées sur la toile.

Essentiellement, les consommateurs auraient à aviser leur fournisseur d'Internet qu'ils veulent avoir la possibilité de visionner du matériel pour adultes.

Si les clients s'abstenaient de faire cette précision, le contenu pornographique serait automatiquement bloqué.

Pour la députée de la circonscription de Kidonan—St.Paul, Joy Smith, une telle stratégie colle tout simplement au sens commun car elle fait en sorte qu'il devient plus ardu pour les enfants d'avoir accès à des vidéos ou à des photographies qui ne leur sont clairement pas destinées.

Visiblement, tous ne partagent pas le point de vue de cette élue.

Depuis que Mme Smith a appuyé publiquement le plan de David Cameron, elle a eu droit à un concert de critiques.

La politicienne canadienne affirme que ses détracteurs lui reprochent entre autres d'être en faveur de la censure et de la surveillance gouvernementale des internautes.

PLUS:pc