NOUVELLES
23/07/2013 03:05 EDT | Actualisé 22/09/2013 05:12 EDT

La Mauritanie libère un Canadien soupçonné de liens terroristes

NOUAKCHOTT, Mauritanie - Un Canadien âgé de 24 ans condamné à 18 mois d'emprisonnement en Mauritanie pour avoir supposément entretenu des liens avec la succursale nord-africaine du réseau Al-Qaïda a été libéré, selon un responsable mauritanien.

Aaron Yoon sera placé sous supervision policière en attendant son renvoi au Canada, a indiqué ce responsable sous le couvert de l'anonymat.

La date du retour du Canadien au pays n'a pas été précisée.

Le jeune homme s'était rendu dans la région en compagnie de deux compatriotes qui ont été plus tard impliqués dans un attentat terroriste de grande envergure dans un complexe de gaz naturel du sud-est de l'Algérie, en janvier. L'attentat et la prise d'otages s'étaient soldés par la mort de 37 otages.

Yoon, lui, avait été arrêté plus tôt en Mauritanie, en décembre 2011.

Début juillet, un tribunal mauritanien a ordonné sa libération après l'avoir condamné à 18 mois de prison, soit l'équivalent de ce qu'il avait déjà passé en détention préventive.

Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères à Ottawa, Jean-Bruno Villeneuve, a confirmé mardi la libération du Canadien, sans commenter davantage.

Yoon a nié tout lien avec le terrorisme, et soutenu qu'il s'était rendu en Mauritanie seulement pour apprendre l'arabe et étudier le coran. Il a aussi déclaré à Amnistie internationale qu'il avait été torturé durant sa détention.

PLUS:pc