NOUVELLES
23/07/2013 01:24 EDT | Actualisé 22/09/2013 05:12 EDT

Céline Dion à MusiMax: parce qu’«…une seule fois» n’est pas assez

MONTRÉAL - Quand Céline Dion revient au Québec, c’est toujours la fête. Mais celle-ci sera de courte durée puisqu’un seul spectacle sur les plaines d’Abraham est prévu à son horaire. Qu’à cela ne tienne, MusiMax offre une programmation «célinesque» de cinq heures qui pourra combler les attentes de ses admirateurs.

Donc, ce samedi, dès 15h, à l’émission «Les Années saison 1», on retrouve la petite fille de Charlemagne qui, en quelques années, est parvenue à s'imposer; à 16h, à partir des 10 chansons qui ont marqué sa carrière, experts, critiques et journalistes commentent le phénomène à «L’Index québécois»; puis, à 17h, «Cliptographie», animée par Martine St-Clair, refait, durant trois heures consécutives, le parcours de l’évolution de cette carrière au rayonnement international.

Le lendemain, dimanche, à 16h, le regard est porté sur les personnes de son équipe qui la suivent partout où elle se produit dans le monde, lui apportant une stabilité et un soutien indispensables pour faire face à la musique à chaque levée de rideau. À «Musicographie / Céline Dion: loyauté et fraternité en tournée», on peut entendre Annie Horth, sa styliste, Élyse Duguay, la choriste, et Mégo, le chef d’orchestre qui répondent aux questions de Mike Gauthier, lors de la tournée «Taking Chances», alors de passage à Paris.

La vie en mode pixel

Il s’agit d’une expérience absolument insolite: Jonathan et Geneviève, jeunes parents du petit William, ont décidé de tenter de vivre tout un mois, sans sortir de chez eux, recourant à l’Internet pour répondre à toutes leurs activités, échanges, informations, sorties.

Même si Jonathan est plus captivé par l’informatique, Geneviève a tout de même bien voulu se prêter au jeu. Première difficulté, Jonathan s’inquiète du fait qu’il n’y a pas d’épicerie, dans son quartier, qui accepte les commandes par Internet et le paiement des achats n’est pas pratique courante partout. Après les deux premières semaines, la jeune femme commence à démontrer une certaine lassitude. Jusqu’à un certain point, bien qu’ils aient pu visiter un musée de vieilles voitures par ami interposé, le constat révèle qu’on peut «vivre en ligne» mais l’enfermement devient fastidieux et pourrait mettre le couple en péril.

Malgré tout, Jonathan a réussi à organiser un souper de famille avec les parents de Geneviève. Tout le monde à table pouvait se voir et échanger par ordinateur mais il reste que le contact physique manquait cruellement à la grand-maman et à Geneviève car, malgré la sophistication des outils de communication, la chaleur de la présence physique y fait pour beaucoup dans les rapports humains. «La vie en ligne», au canal Vie, ce dimanche, 21h.

Messe commémorative à Lac-Mégantic

Ce samedi, dès 10h, RDI sera sur les lieux pour accompagner les familles endeuillées et les Méganticois(es) qui viendront se recueillir lors de la messe commémorative qui débutera à 11h, en direct de l’église Sainte-Agnès. Monseigneur Luc Cyr, archevêque de Sherbrooke, célébrera cette messe destinée à unifier les âmes des défunts à celles des parents et amis qui les pleurent. Le prélat aura sans doute une parole pour saluer le courage des équipes qui oeuvrent aux recherches dans des conditions intenables. La messe sera rediffusée à 17h30 et à 22h30.

Aux «Années Bonheur», animées par Patrick Sébastien, on a préparé un montage des meilleurs moments de la saison. Ce samedi, 20h, à TV5, la fête débute avec Michel Fugain et va ensuite dans tous les sens: Adamo, Claude Barzotti, Nicole Croisille qui offre un pot-pourri, Percy Sledge qui a vendu pas moins de 23 millions d’exemplaires de «When a man loves a woman», le trio Garou, Daniel Lavoie, Patrick Fiori, Richard Anthony et plusieurs autres qui éveilleront des souvenirs instantanés.

«Phil Spector», le grand producteur de disques, purge une peine de 19 ans de prison pour avoir été déclaré coupable du meurtre d’une comédienne. De nature excentrique, Spector a l’habitude de tenir des propos ambigus qui laissent croire qu’il pourrait être violent. Cependant, l’avocate qui a pris le dossier en main ne croit pas à la culpabilité de son client. Et, la situation fait en sorte que bien des éléments jouent contre lui, qu’il témoigne ou non. Al Pacino (Phil Spector) et Helen Mirren qu’on a aussi connue commissaire de police dans «Suspect no 1», tient le rôle de l’avocate. À Super Écran, ce dimanche, 20h.

À RADIO-CANADA: mais où passe le temps qui manque à tout le monde complètement absorbé dans l’urgence du présent? Pourquoi le temps nous file-t-il si rapidement entre les doigts? À «Second Regard», on a pris le temps d’y réfléchir, ce dimanche, 13h30. Le «Train pour la vie» de Josélito Michaud transporte, ce dimanche, 21h, Dre Lucie Vaillancourt dont le fils, Frédéric, 22 ans, s’est suicidé en 2009. Bien qu’elle ait été formée à déceler le mal chez les êtres, elle n’a pas vu venir ce coup du destin: son propre fils pris d’un mal de vivre qui l’a mené à la mort.

À TVA: comme c’est l’habitude depuis 16 ans, le «Défilé des jumeaux 2013» marque la fin de cette édition du Festival Juste pour rire. Pour l’occasion, on rassemble des couples de frères et sœurs qui, le temps d’arpenter le quartier des spectacles, nous transporteront à l’époque du Far West, alors que cowgirls et cowboys partaient à sa conquête, ce dimanche, 19h.

À TÉLÉ-QUÉBEC: le film «Crash» de Paul Haggis, démontre bien que le racisme demeure présent dans le quotidien d’une grande ville. Suite à différents événements, pas besoin de gratter longtemps pour évoquer la différence sociale ou raciale qui «oppose» les individus dès qu’un incident survient. Avec Sandra Bullock et Matt Dillon, le jeudi 1er août, 21h.

À RDI: les soins qu’une infirmière peut prodiguer à ses patients sont variés et multiples mais l’assistance psychologique, la patiente écoute, la compassion dont elle fait preuve va au-delà de l’expectative. La caméra de Sylvie Groulx suit l’infirmière «Sur les étages», le mercredi 31 juillet, 20h. Quand l’ex-maire de Barcelone, Pasqual Maragall, apprend qu’il est atteint d’Alzheimer, il décide de faire tout en son pouvoir pour combattre la maladie. Alors, pendant deux ans, on le suit chez le médecin, en famille, dans des rassemblements de concitoyens car son but est de faire connaître la maladie pour mieux la combattre. «Clé, ballon, citron», le jeudi 1er août, 20h.

À TV5: nous n’aurons jamais fini de faire le tour des horreurs survenues lors de la Deuxième Guerre mondiale. La série de quatre émissions, «Einsatzgruppen: les commandos de la mort», faite de films d’archives, démontre que cette guerre n’avait pas pour but de conquérir mais bien de détruire. La haine d’Adolf Hitler pour les Juifs était si acharnée qu’il a su convaincre toute une nation de veiller à sa suprématie en les exterminant cruellement. Alors on procède à l’organisation en règle de la mort, le lundi 29 juillet, 22h.

AU CANAL D: on admire sa force et sa beauté autant qu’on craint cette même force et sa férocité. Pourtant, 97 pour cent des tigres furent décimés au cours des cent dernières années. Recherché pour sa peau et certaines parties de son corps reconverties pour la médecine traditionnelle, on n’en compterait plus que 3200 à l’état sauvage. Fait surprenant, il y en aurait entre 5000 et 10 000 en captivité, dans les cirques, les zoos mais aussi chez des particuliers. «Les tigres en Amérique», le jeudi 1er août, 20h.

PLUS:pc