NOUVELLES
23/07/2013 12:35 EDT | Actualisé 21/09/2013 05:12 EDT

20 000 $ pour un discours : Justin Trudeau n'aura pas à rembourser

Un organisme de charité basé au Nouveau-Brunswick renonce à réclamer un remboursement au chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau.

Le président du conseil d'administration de la Grace Foundation, Ian Webster, a confirmé que son équipe ne cherchera pas à récupérer la somme de 20 000 dollars qui avait été versée à Justin Trudeau pour prononcer un discours.

Joint par téléphone, M. Webster a ajouté que le dossier était maintenant clos et que l'affaire avait déjà provoqué suffisamment de souffrance.

Il a également précisé que le nom de Susan Buck n'apparaissait plus dans la liste des membres du conseil d'administration de la Grace Foundation.

En mars dernier, Mme Buck avait écrit à l'agence Speakers' Spotlight qui avait facilité l'embauche de M. Trudeau à titre d'orateur invité.

Dans sa lettre, elle expliquait que l'événement auquel le politicien avait participé avait été déficitaire et elle exigeait un remboursement.

Munitions pour Stephen Harper

Le document s'est finalement retrouvé sur le bureau du premier ministre du Canada qui en a fait ses choux gras.

Stephen Harper l'avait utilisé pour reprocher à son adversaire de s'emparer de l'argent des organismes de charité au lieu de les appuyer.

Dans une déclaration ultérieure, les membres du conseil d'administration de la Grace Foundation avaient indiqué être « profondément troublés » de la tournure des événements.

Ils avaient admis n'avoir reçu aucune réponse de l'agence Speakers' Spotlight.

Dans ces conditions, ils avaient déjà décidé d'oublier toute l'affaire.

La Presse Canadienne

PLUS:rc