NOUVELLES
22/07/2013 01:21 EDT | Actualisé 20/09/2013 05:12 EDT

L'UPAC veut faire la lumière sur le dossier du Château Logue de Maniwaki

L'Unité permanente anticorruption (UPAC) se rendra à Maniwaki cette semaine pour faire la lumière dans le dossier du complexe récréotouristique Château Logue.

Le directeur général de la Ville, Daniel Mayrand, a confirmé à Radio-Canada, lundi, qu'il rencontrera l'UPAC pour lui remettre certains documents. Un enquêteur a communiqué avec lui jeudi denier afin de prévoir une rencontre à ce sujet.

Selon M. Mayrand, l'UPAC veut en savoir plus sur le règlement survenu le printemps dernier entre la Ville de Maniwaki, le Château Logue et son président, Michel Lacroix. La Municipalité avait admis avoir éliminé près de 200 000 $ de dettes que le Château Logue lui devait, notamment après la construction d'une passerelle entre l'hôtel et le terrain de golf.

Le directeur général de la Ville devra fournir à l'UPAC une copie des documents déjà remis au ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire (MAMROT), qui se penche sur la légalité des transactions entre la Ville et le Château Logue.

Le complexe récréotouristique a accumulé des dettes d'impôt foncier impayéde plusieurs centaines de milliers de dollars depuis 2000. Le propriétaire soutient qu'il rembourse maintenant ses dettes à la Municipalité par versement mensuel.

D'après les informations de Catherine Lanthier

PLUS:rc