NOUVELLES

L'organisme réglementaire néo-écossais donne le feu vert au câble sous-marin

22/07/2013 09:58 EDT | Actualisé 21/09/2013 05:12 EDT

HALIFAX - La commission chargée de réglementer les services publics de la Nouvelle-Écosse a donné lundi le feu vert au projet de construire un câble sous-marin pour transporter l'hydroélectricité de la centrale de Muskrat Falls, au Labrador, vers la Nouvelle-Écosse.

La Nova Scotia Utility and Review Board estime que ce projet est supérieur aux autres propositions.

La commission a toutefois imposé une condition à son approbation, soit que Nalcor Energy — la société de la Couronne qui gère le réseau électrique de Terre-Neuve-et-Labrador — donne accès à son énergie au prix du marché.

La commission néo-écossaise avait été appelée à décider si le lien sous-marin, surnommé le «Maritime Link», était la solution la plus économique à long terme et si elle rencontrait certaines exigences environnementales.

Elle estime qu'il s'agit de la solution la plus économique à long terme mais pas par une marge importante. La commission précise qu'il y a plusieurs scénarios dont la performance est quasiment équivalente ou même meilleure sur certains aspects.

Plusieurs organisations de consommateurs et de PME ont remis le projet en question, s'interrogeant sur l'avantage réel pour les consommateurs, qui devront ultimement financer le projet de 1,5 milliard $. Ces organismes se sont également montrés sceptiques face à la prétention du promoteur et du premier ministre Darrell Dexter, selon laquelle ce projet permettrait de stabiliser les tarifs d'électricité dans l'avenir.

Les partis d'opposition néo-écossais ont également exprimé des réserves, affirmant que le projet méritait un examen plus approfondi du gouvernement.

La commission elle-même ne cache pas certaines craintes, au premier chef celle de ne pas pouvoir obtenir de l'énergie au prix du marché, l'entente étant basée sur un tarif mixte qui crée, selon l'organisme réglementaire, une incertitude substantielle pour les consommateur néo-écossais jusqu'en 2041, d'où la condition émise pour son approbation.

La construction de la centrale de Muskrat Falls, un projet de 7,7 milliards $, est déjà bien en cours, celle-ci devant entrer en service dès 2017.

PLUS:pc