NOUVELLES
22/07/2013 01:20 EDT | Actualisé 21/09/2013 05:12 EDT

Une femme de Kitchener accusée d'avoir empoisonné des enfants

Radio-Canada

La police régionale de Waterloo met les parents en garde, craignant qu'une gardienne arrêtée relativement à l'empoisonnement présumé de deux enfants de moins de cinq ans ait pu faire d'autres victimes.

Christine Allen, qui utilisait aussi le nom Christine Keilbar, aurait fait avaler à au moins deux enfants un produit oculaire en vente libre. Les policiers n'ont pas précisé lequel.

La police a lancé une enquête après que l'une des victimes eut été hospitalisée en mars dernier, à cause de « symptômes sévères » comme de la basse pression et des troubles respiratoires. Le même enfant, qui habitait le quartier de l'accusée de 32 ans, a dû retourner à l'hôpital à une « date ultérieure », en raison de « symptômes similaires ».

Les enquêteurs ont ensuite identifié un autre enfant qui était gardé par l'accusée et qui avait dû lui aussi être hospitalisé durant plusieurs jours pour des « symptômes similaires » en juillet 2010.

Le sexe des deux victimes n'a pas été dévoilé.

« Lorsqu'on l'avale (produit oculaire), c'est très dangereux. Quand les parents ont reconnu les symptômes qu'avaient leurs enfants, ils les ont amenés à l'hôpital. C'est à ce moment-là que nos soupçons ont été éveillés. » -- Kevin Thaler, police régionale de Waterloo

Garderie à la maison

L'accusée avait une garderie à domicile de 2009 à 2011, d'où les craintes de la police qu'il puisse y avoir d'autres victimes. Les enquêteurs appellent les résidents à communiquer avec eux s'ils ont des indices.

Christine Allen doit comparaître en cour mercredi pour répondre à des accusations de voies de fait gravesd'avoir administré un produit nocif.