NOUVELLES
22/07/2013 03:08 EDT | Actualisé 20/09/2013 05:12 EDT

Diabète de type 2 : le rôle d'une protéine montré du doigt

L'absence d'une certaine protéine expliquerait en partie la résistance à l'insuline des personnes atteintes de diabète de type 2, affirment des chercheurs du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine affilié à l'Université de Montréal.

Le Dr Alexey Pshezhetsky et ses collègues ajoutent que la protéine Neu1 n'avait encore jamais été associée au diabète.

Les chercheurs, dont les travaux réalisés sur des souris sont publiés dans la revue Diabetes, tentent maintenant de vérifier leurs résultats auprès de personnes diabétiques. Ils veulent trouver un moyen de rétablir les niveaux de Neu1 et sa fonction dans le diabète. Ils tentent d'éliminer les résidus d'acide sialique de la surface des cellules et ainsi forcer les récepteurs de l'insuline à absorber le glucose correctement.

Cette réussite pourrait, selon eux, donner aux médecins la possibilité de réduire le recours aux traitements à l'insuline et contribuer à réduire l'épidémie de diabète.

Les traitements actuels

Les premières mesures qui doivent être prises pour restaurer des niveaux d'insuline normaux sont habituellement en lien avec des mauvaises habitudes de vie. Les personnes doivent d'abord revoir leur régime alimentaire, faire plus d'exercice et arrêter de fumer.

Un traitement à l'insuline est prescrit lorsque les premières mesures échouent.

Les médecins s'entendent pour dire que l'obésité est fortement liée à l'apparition de la maladie, qui peut conduire à une maladie cardiaque, à des accidents vasculaires cérébraux, voire à l'amputation d'un membre en cas de mauvaise circulation.

PLUS:rc