NOUVELLES
21/07/2013 04:20 EDT | Actualisé 20/09/2013 05:12 EDT

Syrie: au moins 18 civils ont été tués dans des tirs de mortier à Ariha

AMMAN, Jordanie - Au moins 18 civils ont été tués par des tirs au mortier de troupes gouvernementales ciblant le principal marché d'une ville du nord de la Syrie, dimanche, selon ce qu'a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Les obus de mortier ont été tirés contre la ville de Ariha, presque toute occupée par les rebelles. L'assaut a été donné quelques heures avant «l'iftar», le repas consommé par les musulmans après le coucher du soleil pendant le ramadan.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme, basé à Londres, de même que les comités locaux de coordination ont affirmé qu'au moins 18 civils, dont un enfant et deux femmes, figuraient parmi les victimes.

Par ailleurs, le média officiel du régime a rapporté dimanche que les troupes gouvernementales avaient abattu des dizaines de rebelles dans une embuscade près de Damas.

Dans le même temps, des rebelles kurdes ont libéré, en échange de quelque 300 civils détenus par un groupuscule islamiste relié à al-Qaïda, le chef local de leur organisation. Cet accord devait mettre fin aux violences entre rebelles qui avaient éclaté la veille près d'une ville syrienne de la frontière avec la Turquie.

Les affrontements entre militants d'al-Qaïda et rebelles syriens — dont des Kurdes et des Arabes —se font de plus en plus nombreux en Syrie depuis quelques semaines, bien que de telles hostilités nuisent à leurs efforts de renverser le régime du président syrien Bachar el-Assad.

Selon les données des Nations unies, plus de 93 000 personnes ont été tuées depuis le début du soulèvement populaire en Syrie, en mars 2011. Le conflit s'est mué en une guerre civile après que les opposants au régime eurent pris les armes pour se défendre contre la violente répression des forces de l'ordre.

PLUS:pc