NOUVELLES
20/07/2013 11:58 EDT | Actualisé 19/09/2013 05:12 EDT

L'armée syrienne pilonne une ville rebelle du nord: au moins cinq victimes

BEYROUTH - Les forces du gouvernement syrien ont bombardé samedi pour une troisième journée consécutive Saraqeb, une ville stratégique contrôlée par les rebelles située dans le nord du pays.

Les frappe aériennes ont fait au moins cinq victimes, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Et le bilan pourrait bien s'alourdir, car des gens sont toujours piégés dans les décombres d'édifices qui n'ont pas résisté aux bombes, a prévenu l'organisation basée en Grande-Bretagne.

Les troupes du président Bachar al-Assad semblent sur une lancée, alors que la guerre civile en est à sa troisième année. Les forces du régime sont passés à l'offensive sur plusieurs fronts, attaquant sans relâche les insurgés de la province d'Idlib, au nord, le long de la frontière avec la Turquie.

La ville de Saraqeb s'est retrouvée en état de siège cette semaine. L'armée y a largué des missiles, envoyé des chars d'assaut et mené des frappes aériennes, selon l'OSDH, qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales et militaires afin d'obtenir ses informations.

Avec une population de 40 000 habitants, Saraqeb est le deuxième centre urbain en importance dans la province d'Idlib. Contrôlée par les rebelles depuis environ un an, elle revêt une importance stratégique pour les deux camps puisqu'elle est située le long de l'autoroute reliant Alep, la plus grande ville de la Syrie, et Damas, la capitale, fief de Bachar al-Assad.

PLUS:pc