NOUVELLES
20/07/2013 04:13 EDT | Actualisé 19/09/2013 05:12 EDT

Des hommes auraient été maintenus contre leur gré dans un garage au Texas

HOUSTON - Un individu de 31 ans devra faire face à la justice pour avoir vraisemblablement maintenu en captivité quatre hommes dans des conditions s'apparentant à celles d'une prison.

Walter Renard Jones se trouve présentement derrière les barreaux et il devra se présenter au tribunal lundi.

Il aurait emprisonné trois de ses présumées victimes dans un garage qui ne renfermait aucun lit et qui n'était équipé que d'une chaise et d'un appareil de climatisation possiblement endommagé.

L'autre homme aurait logé dans la demeure mais il aurait dormi sur le plancher.

Jones aurait agi de la sorte pour pouvoir encaisser les prestations d'aide sociale des quatre hommes âgés de 54 à 80 ans.

Pour l'instant, la police n'est pas parvenue à déterminer comment cet argent aurait été utilisé ni combien de temps le stratagème aurait fonctionné.

Par contre, les enquêteurs ont déjà une bonne idée du modus operandi qui aurait été utilisé par Walter Renard Jones.

De prime abord, il aurait attiré ses proies en leur promettant des cigarettes et de la nourriture.

Par la suite, il aurait misé sur la coercition pour les empêcher de fuir.

Trois des quatre hommes, ceux qui sont respectivement âgés de 80, 74 et 65 ans, ont été conduits à l'hôpital où leur état a été qualifié de stable.

Le quatrième d'entre eux — celui qui est âgé de 54 ans, a décliné les soins qui lui ont été offerts.

Par contre, l'ex-militaire a précisé qu'il se ferait traiter dans un établissement de santé réservé aux vétérans.

Par ailleurs, quatre femmes auraient vécu dans la maison dont trois qui semblent présenter des troubles mentaux.

Leurs conditions de vie auraient été plus normales.

Jones aurait été dénoncé par un voisin.

PLUS:pc