NOUVELLES

Une femme de la Colombie-Britannique est retrouvée 50 ans après être disparue

19/07/2013 07:55 EDT | Actualisé 18/09/2013 05:12 EDT

SURREY, C.-B. - Une femme disparue à Surrey, en Colombie-Britannique, il y a plus de 50 ans a été retrouvée, mais les retrouvailles avec sa famille risquent d'être houleuses.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a récemment classé le cas de Lucy Johnson dans ses dossiers anciens de personnes disparues et la fille de Mme Johnson, Linda Evans, a utilisé les renseignements fournis par les autorités pour publier une annonce sur la disparition de sa mère au Yukon, où cette dernière avait déjà vécu.

Le porte-parole de la GRC, Curtis Harling, a indiqué qu'à la suite de cette démarche, Mme Evans avait reçu un appel d'une femme qui s'est avérée être sa demi-soeur.

Selon M. Harling, la dame a vu l'annonce dans l'un des journaux du Yukon et reconnu sa mère sur la photo qui accompagnait le texte. Il a précisé que cette dame était la fille que Lucy Johnson avait eue après s'être remariée et qu'elle n'était pas au courant que sa mère avait été mariée une première fois ni qu'elle avait une autre fille.

Mme Johnson, qui est aujourd'hui âgée de 77 ans et vit sous un autre nom, a disparu en 1961. Son premier mari, Marvin Johnson, n'a toutefois rapporté sa disparition qu'en 1965. Ce délai de quatre ans a poussé la police à ouvrir un enquête et à considérer l'homme comme un suspect.

Curtis Harling a raconté que les forces de l'ordre avaient consacré beaucoup de temps au cas de Mme Johnson à l'époque et avaient même effectué des fouilles sur la propriété familiale. Le porte-parole a révélé que la police était restée en contact avec les proches de M. Johnson.

«Ils aimeraient souligner que Marvin a été blanchi. Au départ, il avait été considéré comme une personne d'intérêt», a-t-il commenté.

Marvin Johnson est décédé à la fin des années 1990, apparemment sans savoir ce qui était advenu de sa femme.

M. Harling n'a pu fournir aucun détail au sujet des raisons qui avaient poussé Lucy Johnson à disparaître ou ce qu'elle avait fait au cours des 50 dernières années. Il n'a pas voulu préciser où la dame vivait, disant simplement qu'elle habitait près d'une ville importante du territoire.

Il a ajouté que les deux demi-soeurs étaient heureuses de s'être trouvées, mais que leur mère aurait beaucoup d'explications à leur donner.

Lucy Johnson n'était pas le cas de disparition le plus ancien de la GRC. Le dossier d'Humphrey Wilkinson, qui s'est volatilisé en 1957, demeure ouvert.

PLUS:pc