NOUVELLES

Un hommage a été rendu à Aung San, héros de l'indépendance du Myanmar

19/07/2013 05:53 EDT | Actualisé 18/09/2013 05:12 EDT

RANGOON, Myanmar - Des bruits de klaxons et de sirènes ont retenti vendredi au Myanmar pour rendre hommage au héros de l'indépendance du pays, le père de l'opposante Aung San Suu Kyi.

Signe de modernité, de nombreuses personnes ont fait entendre des sonneries de sirènes téléchargées sur leur téléphone mobile à 10 heures 37, moment où le général Aung San a été assassiné par des hommes armés lors d'une réunion du Conseil des ministres, le 19 juillet 1947.

Des stations de radio appartenant à l'État avaient l'habitude de diffuser des bruits de sirènes en l'honneur d'Aung San.

Mais la coutume a été interrompue pendant de nombreuses années dans le cadre des efforts déployés par les anciens dirigeants militaires pour endiguer la popularité de Suu Kyi, qui a été maintenue en résidence surveillée pendant 15 ans.

La junte a cédé le pouvoir en 2011 à un gouvernement théoriquement civil, qui a entrepris des réformes politiques et économiques de grande envergure.

Cette année, le vice-président Sai Mauk Hkam a rejoint Suu Kyi, aujourd'hui leader de l'opposition au parlement, en plaçant trois corbeilles de fleurs sur la tombe de son père, près de l'imposante pagode Shwedagon.

Aung San avait 32 ans quand il a été abattu avec six ministres et deux autres fonctionnaires. Il est considéré comme l'architecte de l'indépendance du Myanmar qu'il a contribué à libérer de l'emprise de la Grande-Bretagne.

L'indépendance est survenue plusieurs mois après sa mort.

PLUS:pc