NOUVELLES

Trois ex-collaborateurs de Berlusconi coupables d'avoir recruté des prostituées

19/07/2013 01:11 EDT | Actualisé 17/09/2013 05:12 EDT

Trois proches de Silvio Berlusconi ont été reconnus coupables vendredi par un tribunal de Milan d'avoir fourni des prostituées pour pimenter les célèbres fêtes « bunga bunga » de l'ancien premier ministre italien.

La cour milanaise a imposé de lourdes peines aux trois accusés. Emilio Fede, qui a travaillé pendant longtemps comme cadre pour les réseaux télévisés de l'ex-premier ministre, et Dario « Lele » Mora, un imprésario, ont écopé de sept ans de prison.

Quant à Nicole Minetti, ancienne politicienne régionale qui a déjà déclaré publiquement son amour pour l'ancien leader conservateur, elle a été condamnée à cinq ans de prison.

Silvio Berlusconi n'était pas en cause dans ce procès, mais le mois dernier, il a été reconnu coupable d'avoir payé pour obtenir des faveurs sexuelles d'une mineure et d'avoir tenté de le dissimuler.

Tant l'ancien dirigeant que la jeune femme impliquée dans ce scandale, une Marocaine surnommée « Ruby », ont nié avoir entretenu une liaison de nature sexuelle. M. Berlusconi soutient qu'il est victime d'une vendetta menée par des procureurs proches de la gauche.

L'ex-président du Conseil a été condamné à une peine d'emprisonnement de sept ans dans cette affaire. Il a également été frappé d'une interdiction à vie de détenir une charge publique. On s'attend à ce qu'il porte sa cause en appel.

La prostitution entre adultes est légale en Italie, mais l'exploitation de prostituées est un acte criminel.

Associated Press

La Presse Canadienne

PLUS:rc