NOUVELLES

Parfum de vacances pour des milliers de travailleurs

19/07/2013 11:34 EDT | Actualisé 18/09/2013 05:12 EDT

Les traditionnelles vacances de la construction commencent vendredi midi pour des dizaines de milliers de travailleurs de l'industrie de la construction du Québec dont plusieurs ont dû mettre les bouchées doubles pour rattraper le retard engendré par le conflit de travail de l'été.

Pour combler ce retard sur les chantiers, de nombreux travailleurs de la construction ont dû multiplier les heures supplémentaires ces dernières semaines pour pouvoir planter leur parasol ou leur tente en même temps que leurs confrères au cours des deux prochaines semaines.

Des entrepreneurs ont également dû embaucher de la main-d'oeuvre supplémentaire pour respecter les échéanciers sur les chantiers des secteurs résidentiel, commercial et industriel. Cette course aux vacances s'est par ailleurs déroulée sous une chaleur accablante.

Cette année, les vacances de la construction se tiennent officiellement du 21 juillet au 5 août.

Si certains ont comblé à temps le retard sur leur chantier, d'autres devront en revanche travailler au cours des deux prochaines semaines pour terminer des travaux et respecter des échéanciers serrés.

Des vacances inscrites au calendrier depuis 42 ans

Au Québec, les deux semaines des vacances de la construction ont été incluses dans les conventions collectives de l'industrie de la construction en 1971 à la suite d'un décret gouvernemental.

Employeurs et travailleurs trouvaient alors qu'il était plus simple d'arrêter le travail sur tous les chantiers pendant deux semaines que d'étaler les vacances des patrons et employés pendant tout l'été.

À l'origine, les vacances de la construction correspondaient aux deux dernières semaines complètes du mois de juillet. Les dates officielles étaient fixées par décret gouvernemental.

Depuis 1993, les dates de ces deux semaines de vacances sont déterminées avec les syndicats lors de la négociation des conventions collectives.

PLUS:rc