NOUVELLES

L'Impact et le FC Dallas voudront tous deux mettre fin à leurs déboires

19/07/2013 04:26 EDT | Actualisé 18/09/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - La dernière victoire de l'Impact de Montréal remonte à un bon moment. Mais le FC Dallas est présentement aux prises avec une léthargie encore plus longue.

Ces équipes tenteront toutes les deux de mettre fin à une séquence sans victoire quand elles s'affronteront samedi au stade Saputo.

L'Impact (9-5-4) a deux nulles et deux revers à ses quatre dernières sorties, mais Dallas (8-5-7) a fait pire avec six matchs du championnat de la MLS sans l'emporter — sept en tout si on inclut une défaite contre Portland en U.S. Open Cup.

Conséquemment, le onze montréalais a glissé au deuxième rang de sa conférence, bien que ce soit à seulement deux points de la première place avec des matchs en mains sur tous ses principaux rivaux.

Les joueurs de Marco Schällibaum se disent donc qu'il s'agit d'un simple creux de vague, comme à peu près toutes les équipes du circuit en connaissent à un moment ou l'autre pendant la saison.

«C'est tout à fait normal, a noté le directeur sportif Nick De Santis. Rester au premier rang, c'est ce qui est le plus difficile à faire et on y est resté un bon bout de temps.

«En début de saison, les joueurs avaient le sentiment qu'ils avaient des choses à prouver en raison des résultats décevants de l'an dernier. Il y avait beaucoup de fierté et ils l'ont montré de match en match. L'équipe a pu obtenir de bons résultats non seulement en raison de son bon niveau de jeu, mais aussi grâce à sa force de caractère et à sa capacité à respecter son identité.

«Une fois en première place, c'est comme si la preuve était faite qu'on avait une bonne équipe. Mais rester là est encore plus difficile. Et ça nous fait réaliser que peut-être nous ne sommes pas prêts à occuper la première place pour le moment. Maintenant, voyons voir à quel point nous sommes assez bons pour nous en sortir.»

Comme l'a noté Schällibaum en début de semaine, certains joueurs ont de la difficulté à s'adapter à la chaleur étouffante de l'été, alors il pourrait y avoir des changements à l'effectif samedi. Le milieu Andres Romero a été remplacé en première demie lors du dernier match par le jeune Blake Smith, qui pourrait obtenir un départ.

Et Marco Di Viao pourrait ne pas être prêt à jouer après s'être rendu en Italie pour des raisons familiales. Le rôle d'avant-centre pourrait donc revenir à son ancien coéquipier à Bologne, Daniele Paponi.

On ignorait s'il y aurait des modifications à la défensive. La formation à quatre menée par Alessandro Nesta et Matteo Ferrari, et complétée par Hassoun Camara et Jeb Brovsky, a attiré les critiques ces derniers temps.

Mais pas de la part de De Santis.

«Puisqu'on a encaissé beaucoup de buts, tout le monde remet en question la défensive. Mais si on regarde les matchs, ce n'est pas seulement la défensive, a-t-il noté. Regardez notre milieu, qui n'est pas aussi bon qu'il ne l'était il y a quelques semaines, et la mentalité de l'équipe — à quel point elle semble un peu plus fragile, et à quel point c'est facile par moments de marquer contre nous.

«On regarde ça de tous les angles. Que Nesta et Ferrari jouent match après match rend les choses difficiles pour eux, mais je pense qu'il y a des solutions à l'intérieur de la formation pour régler ça.»

Dallas a aussi ses propres inquiétudes après avoir été dominé 0-5 au chapitre des buts à ses trois derniers matchs. Cela comprend un revers de 3-0 survenu à domicile contre le Real Salt Lake, la semaine dernière.

Ils profiteront du retour à la santé du défenseur central George John, qui a raté les quatre dernières rencontres en raison d'une blessure aux ischio-jambiers.

Le FC Dallas a par ailleurs embauché l'Argentin de 22 ans Mauro Diaz, cette semaine, et l'ancien du River Plate pourrait également s'amener en renforts.

PLUS:pc