NOUVELLES

Les Stampeders se méfient des Alouettes dans le match retour à Calgary

19/07/2013 05:16 EDT | Actualisé 18/09/2013 05:12 EDT

CALGARY - Préoccupé par la possibilité que la léthargie des Alouettes de Montréal ne prenne fin à tout moment, John Hufnagel a supplié l'attaque des Stampeders de Calgary d'élever son jeu d'un cran à l'occasion du match retour entre les deux équipes cette semaine.

«Nous devons marquer plus de points parce que les Alouettes en marqueront plus que la semaine dernière», a déclaré l'entraîneur-chef des Stampeders vendredi.

Les Stampeders et les Alouettes compléteront leur série aller-retour samedi au stade McMahon.

Les Stampeders (2-1) ont muselé les Oiseaux 22-14 le 12 juillet, leur infligeant une deuxième défaite à domicile consécutive pour la première fois depuis 2006. Un revers cette semaine porterait la fiche des Alouettes à 1-3 depuis que Dan Hawkins a pris les commandes de la formation montréalaise. Ils n'ont entamé qu'une seule autre saison avec une pire fiche depuis 1997, soit en 2007.

Hufnagel a abordé les problèmes des Alouettes en étant très vigilant.

«J'ai déjà été associé à des équipes qui ont connu des passages à vide et (les Alouettes) exploseront un jour ou l'autre. J'espère simplement que ce ne sera pas (samedi) à cinq heures», a-t-il mentionné, suscitant les ricanements des membres des médias présents sur place.

Kevin Glenn sera de nouveau le quart partant des Stampeders. Le vétéran de 34 ans a remplacé à pied levé la semaine dernière Drew Tate, après qu'il se soit étiré un muscle de l'avant-bras dans un revers contre les Roughriders de la Saskatchewan le 5 juillet.

D'autre part, les Stampeders ont limité Anthony Calvillo à 205 verges de gains par la voie aérienne, avec une passe de touché et une interception — en plus de réussir six sacs à ses dépens — la semaine dernière. La défensive des Stamps a aussi concédé 53 maigres verges de gains au sol aux Oiseaux.

«Tout dépend du front défensif des Stampeders», a déclaré Calvillo, qui sera à son poste en dépit d'une blessure à un pouce qu'il s'est infligée à l'entraînement mercredi.

«(Les Stampeders) sont très créatifs avec leurs formations et ils multiplient les couvertures dans le champ-arrière. Ça rehausse le défi. Comme quart, il faut que tu te fies à tes lectures de jeu et que t'envoies le ballon au bon gars.»

Le secondeur des Stampeders Juwan Simpson a d'ailleurs mentionné que l'une des clés de son club pour connaître une autre semaine couronnée de succès consiste à ne pas être complaisant envers l'adversaire, même si les Alouettes connaissent leur part d'ennuis.

«Nous sommes conscients qu'ils n'ont pas offert leur meilleure performance en attaque la semaine dernière et nous savons qu'ils seront meilleurs cette fois-ci, et nous serons prêts», a-t-il confié.

«Au bout du compte, c'est 'nous' contre 'eux' et l'équipe qui sera la meilleure demain (samedi) obtiendra la victoire.»

PLUS:pc