NOUVELLES
19/07/2013 11:17 EDT | Actualisé 18/09/2013 05:12 EDT

Le Mexique pourrait légaliser le cannabis d'ici cinq ans, selon Vicente Fox

Le Mexique pourrait légaliser le cannabis d'ici cinq ans, privant les puissants cartels de la drogue d'une source majeure de revenu, a annoncé vendredi l'ancien président Vicente Fox.

Fox, qui a lutté contre les cartels aux côtés des États-Unis au cours de sa présidence entre 2000 et 2006, est, depuis, devenu un fervent partisan d'une réforme de la législation sur la drogue. Il fait valoir que la prohibition a favorisé la création du trafic qui soutient les cartels.

Cette année, l'ancien président a participé à une série de manifestations organisées aux États-Unis et au Mexique en faveur de la légalisation du cannabis.

Vendredi, il a été rejoint par un ancien dirigeant du groupe Microsoft, James Shively, qui a pour projet de créer la première marque américaine de cannabis.

Mettre fin à la guerre de la drogue

La légalisation est la meilleure façon de mettre fin à la « boucherie » des cartels, a déclaré Vicente Fox qui accueillait une conférence en soutien à la mesure dans son État de Guanajuato dans le centre du Mexique.

Son successeur, Felipe Calderon, a voulu écraser les cartels avec l'aide de l'armée, ce qui n'a fait qu'aggraver la situation. Depuis 2007, la lutte contre les violences liées au trafic de drogue et à la lutte contre les cartels ont fait plus de 70 000 morts.

L'actuel président, Enrique Pena Nieto, qui a pris ses fonctions en décembre, est opposé à la légalisation. Il a toutefois reconnu que la décision de deux États américains, Washington et le Colorado, de légaliser l'usage récréatif du cannabis lui avait ouvert l'esprit.

Prié de dire si le Mexique pourrait légaliser le cannabis d'ici la fin du mandat d'Enrique Pena Nieto en 2018, Vicente Fox a répondu : « Je pense que cela arrivera beaucoup plus tôt. Une fois que la Californie y sera, le Mexique va être obligé d'accélérer son processus de décision. »

Reuters

PLUS:rc