Huffpost Canada Quebec qc

Des élus veulent déplacer le G20 si Moscou accorde l'asile à Snowden

Publication: Mis à jour:
EDWARD SNOWDEN CASE
AP

WASHINGTON - Deux sénateurs américains de premier plan ont appelé vendredi à retirer à la Russie l'organisation du prochain sommet du G20, prévu en septembre à Saint Pétersbourg, si Moscou accordait l'asile au fugitif Edward Snowden.

Dans une motion déposée vendredi, le républicain Lindsey Graham et le démocrate Chuck Schumer ont en outre exhorté la Russie à livrer aux autorités américaines l'ancien analyste du renseignement, à l'origine de révélations fracassantes sur les opérations de surveillance des Etats-Unis et inculpé d'espionnage.

M. Snowden est bloqué depuis fin juin dans un aéroport de Moscou où il est arrivé en provenance de Hong Kong. Il a formellement demandé un asile provisoire à Moscou mardi.

MM. Graham et Schumer, deux vétérans très influents au sein de leurs groupes parlementaires, réclament du président Barack Obama qu'il fasse pression pour que le G20 choisisse une autre ville-hôte à son sommet de septembre, prévu les 5 et 6 dans l'ancienne capitale impériale de Russie, si le pouvoir de Moscou décidait d'accueillir M. Snowden.

"Sur de nombreux fronts, la Russie est en train de devenir un acteur néfaste", a assuré M. Graham, un des principaux critiques de l'administration Obama en matière de politique étrangère, en citant notamment les dossiers syrien et nucléaire iranien.