NOUVELLES

Des tests confirment un lien entre l'Étrangleur de Boston et sa dernière victime

19/07/2013 12:14 EDT | Actualisé 18/09/2013 05:12 EDT

BOSTON - Les tests d'ADN menés sur les restes d'un homme qui avait affirmé être l'Étrangleur de Boston confirment qu'il a tué la femme considérée comme la dernière victime du tueur en série, ont annoncé les autorités vendredi.

Albert DeSalvo avait admis avoir tué Mary Sullivan et dix autres femmes dans la région de Boston de 1962 à 1964, avant de se rétracter. Il a été assassiné plus tard en prison alors qu'il purgeait une peine pour une autre affaire.

Les autorités ont récemment affirmé que les progrès technologiques dans l'analyse de l'ADN leur avaient permis de mener des tests sur des échantillons prélevés sur les lieux de la mort de Mary Sullivan. Les tests ont montré une concordance avec l'ADN d'Albert DeSalvo qui exclut 99,9 pour cent des autres suspects. Les enquêteurs ont exhumé les restes du suspect la semaine dernière pour confirmer leurs analyses.

Un avocat de la famille DeSalvo a affirmé que même une concordance parfaite ne signifiait pas nécessairement qu'il ait tué Mary Sullivan.

Les responsables de l'application de la loi ne s'entendent toujours pas pour déterminer si la même personne a tué toutes les femmes dont les décès ont été liés à l'Étrangleur de Boston.

PLUS:pc