Des nouveaux virus géants identifiés

Publication: Mis à jour:
VIRUS GANT
Radio-Canada

Deux virus d'un type totalement nouveau ont été identifiés par des chercheurs français du CNRS/Université Aix-Marseille. Ces virus « géants », dont le nombre de gènes rivalise avec celui de certains microorganismes cellulaires eucaryotes (cellules à noyau), ont été baptisés Pandoravirus. Ce nom évoque à la fois leur forme en amphore et leur contenu génétique mystérieux.

Les noms complets des deux colosses microscopiques sont :

Pandoravirus salinus, découvert sur les côtes chiliennes
Pandoravirus dulcis, trouvé dans une mare d'eau douce à Melbourne, en Australie
Le Pr Jean-Michel Claverie et ses collègues de la Faculté de médecine d'Aix-Marseille se sont dits « extrêmement surpris » par la découverte de ces virus, qui ne sont pas apparentés à ceux qui rendent les humains malades.

Contexte

Après Mimivirus, découvert il y a 10 ans, et plus récemment Megavirus chilensis1, les chercheurs pensaient avoir touché la limite ultime du monde viral en termes de taille et de complexité génétique. Avec un diamètre proche du micron et un génome contenant plus de 1100 gènes, ces virus géants qui infectent des amibes du genre Acanthamoeba empiétaient déjà largement sur le territoire que l'on pensait être réservé aux bactéries.
Ces nouveaux virus sont donc remarquables en raison de la taille de leur génome qui contient entre 1900 et 2500 gènes, alors que le virus de la grippe et le VIH n'en contiennent qu'une dizaine. À titre de comparaison, l'être humain dispose d'environ 24 000 gènes.

Habituellement, les virus ne sont pas considérés comme des formes de vie à proprement parler, mais pour certains chercheurs, ces virus géants pourraient bien être classés comme des organismes vivants à part entière.

En effet, lorsqu'ils sont observés au microscope, ces nouveaux virus semblent beaucoup plus proches de cellules vivantes que les autres virus connus.

« L'absence de similarités de la plupart de leurs gènes avec d'autres formes de vie pourrait indiquer qu'ils viennent d'une lignée de cellules primitives totalement différente. »
— Auteurs

Selon le Pr Gustavo Caetano-Anolles de l'Université de l'Illinois, un spécialiste des virus géants qui n'a pas travaillé sur cette découverte, ces virus « font partie de quelque chose que nous ne comprenons pas très bien, et qui a la même complexité qu'une cellule ».

Les chercheurs français, dont la découverte fait la une de la revue Science, espèrent que d'autres recherches sur la manière dont ces Pandoravirus opèrent seront rapidement réalisées. Elles pourraient conduire à des innovations biomédicales et biotechnologiques.

Aussi sur Le HuffPost:

Les inventions de 2012
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Des chercheurs français découvrent deux nouveaux virus géants

Des scientifiques français découvrent deux nouveaux types de virus géants

Deux nouveaux types de virus géants découverts

Découverte du premier virus géant chez un hôte végétal