NOUVELLES

Une enquête commerciale sur Google en Corée du Sud ne mène à aucun blâme

18/07/2013 01:53 EDT | Actualisé 17/09/2013 05:12 EDT

SÉOUL, Corée du Sud - La mise en place par Google de son service de recherche par défaut sur les téléphones intelligents fonctionnant avec Android n'est pas un frein à la concurrence dans le marché de la recherche en ligne, a déterminé une enquête de deux ans en Corée du Sud.

La Commission des pratiques commerciales en Corée du Sud a indiqué jeudi que l'organisation n'avait pas trouvé de preuves d'une utilisation déloyale par Google de son pouvoir en tant que fabricant du système d'exploitation Android pour contrer ses rivaux coréens.

NHN et Daum Communications, qui exploitent des moteurs de recherche et des portails web sud-coréens, avaient déposé une plainte contre l'entreprise américaine en 2011.

Kwon Chul-hyun, un directeur à la Commission, a affirmé que l'enregistrement du service de Google comme moteur de recherche par défaut dans les appareils Android avait peu d'impact sur le marché. NHN continue de dominer la recherche sur le Web en Corée du Sud avec des parts d'environ 70 pour cent. Google peine avec environ dix pour cent.

Il a aussi fait valoir que les consommateurs pouvaient aisément télécharger d'autres applications de recherche.

La Corée du Sud est l'un des rares pays où Google n'est pas parvenu à surpasser des entreprises locales dans le secteur.

Mais l'adoption rapide des téléphones intelligents en Corée du Sud a contribué à une certaine progression de Google dans un marché auparavant négligeable.

PLUS:pc