NOUVELLES

Tour de France: le Français Riblon vainqueur à l'Alpe d'Huez

18/07/2013 12:02 EDT | Actualisé 17/09/2013 05:12 EDT
AP

Le Français Christophe Riblon (AG2R La Mondiale) a remporté la 18e étape du Tour de France, jeudi, à l'Alpe d'Huez, et a signé le premier succès français depuis le départ de cette 100e édition.

Le Britannique Chris Froome (Sky) a conservé le maillot jaune de leader bien qu'il ait perdu un peu plus d'une minute dans l'ascension finale sur le Colombien Nairo Quintana.

Riblon a rejoint l'Américain Tejay Van Garderen, autre rescapé d'une longue échappée, à moins des deux derniers kilomètres de l'arrivée.

Sur la ligne, le Français a précédé Van Garderen de près d'une minute pour succéder au palmarès à Pierre Rolland, le dernier vainqueur à l'Alpe d'Huez en 2011.

Riblon, qui est âgé de 32 ans, a gagné pour la deuxième fois une étape de montagne du Tour, trois ans après celle d'Ax-3 Domaines.

Froome, victime apparemment d'une fringale, a été secouru à quelque 5 kilomètres de l'arrivée par son coéquipier australien Richie Porte lequel était allé chercher du ravitaillement à sa voiture, un fait qui pourrait donner lieu à sanction.

Le Britannique a été distancé par Quintana et par l'Espagnol Joaquim Rodriguez.

En revanche, il a pris du temps à l'Espagnol Alberto Contador, double vainqueur du Tour (2007, 2009), qui a lâché un peu moins d'une minute à Froome.

Quintana se rapproche de Contador

Au classement général provisoire, Contador a sauvé sa deuxième place au classement général. Quintana a monté de deux échelons, à la troisième place, à 21 secondes seulement de l'Espagnol.

Dans cette étape de 172,5 kilomètres, une échappée de neuf coureurs (Riblon, Chavanel, Jeannesson, Voigt, Danielson, Van Garderen, Boom, Amador, Moser), formée dès le 15e kilomètre, s'est présentée au pied de la première ascension de l'Alpe d'Huez avec plus de sept minutes d'avance sur deux équipiers de Contador (Paulinho, Roche) en avant-garde du peloton.

Dans l'ascension, Van Garderen, longtemps seul en tête, a été repris à l'approche du sommet par l'Italien Moreno Moser, le premier à basculer, et Riblon.

Moser, légèrement décroché dans le col de Sarenne, a pris les devants dans la descente suite à un ennui mécanique pour Van Garderen et un tout-droit sans conséquence de Riblon.

Dans cette descente longue et technique, Froome n'a pas cherché à suivre ses suivants au classement (Contador, Kreuziger) qui lui ont pris une vingtaine de secondes avant de se relever.

A l'avant, Van Garderen a repris Moser et Riblon et le trio a abordé l'ultime ascension avec une avance réduite à 5 minutes sur le peloton à cause de l'accélération des coéquipiers de Quintana.

Van Garderen s'est dégagé dans la montée finale mais Riblon, qui a compté jusqu'à 42 sec de retard, est revenu sur lui.

"Aux 5 kilomètres, je n'y croyais plus trop, je pensais à la deuxième place", a déclaré le coureur picard, déjà deuxième mardi à Gap.

"J'ai été chercher cette victoire à la pédale. C'était un final de fous !", s'est exclamé Riblon qui a réconforté son équipe après les malheurs de son chef de file, Jean-Christophe Péraud (abandon mercredi sur chutes).

INOLTRE SU HUFFPOST

Les hauts-lieux du Tour de France 2013
Les coureurs insolites du Tour de France 2013