NOUVELLES

La MMA fournit ses preuves d'assurance

18/07/2013 07:03 EDT | Actualisé 17/09/2013 05:12 EDT
CP

La compagnie de chemin de fer Montreal, Maine and Atlantic (MMA), impliquée dans la tragédie de Lac-Mégantic, a finalement fourni à l'Office des transports du Canada les preuves qu'elle détient une assurance responsabilité civile valide pour ses activités.

L'Office, qui avait demandé à la MMA de lui fournir ces documents il y a une semaine, va procéder à l'examen du dossier afin de déterminer si la couverture détenue par le transporteur ferroviaire est suffisante pour faire face à une telle catastrophe et ensuite poursuivre ses opérations.

La direction de la MMA avait jusqu'à mercredi, en fin de journée, pour produire ces renseignements, ce qu'elle a fait.

On ne connaît toutefois pas à ce stade le montant d'argent prévu par la police d'assurance de la MMA en matière de responsabilité civile de l'entreprise.

Cette information est cruciale pour la MMA, car si l'Office des transports du Canada estime que l'assurance responsabilité de la compagnie ferroviaire n'est pas suffisante, il pourrait révoquer le certificat de pratique de l'entreprise.

Faillite redoutée

Une telle décision de l'Office pourrait cependant conduire MMA à déclarer faillite, ce que redoutent de nombreux sinistrés. Si la compagnie déclare faillite, elle ne sera plus en mesure d'indemniser la municipalité, ni les citoyens de Lac-Mégantic. Un fardeau qui reviendrait alors aux gouvernements du Québec et du Canada.

C'est dans ce contexte que MMA a annoncé la mise à pied de 19 de ses 80 employés de Farnham, au Québec.

Des dizaines d'autres ont été mis à pied aux États-Unis. L'annonce de ces congédiements a été suivie par une paralysie temporaire des opérations de nettoyage sur le site de l'explosion à Lac-Mégantic, les sous-traitants embauchés par MMA redoutant de ne pas être payés pour le travail accompli à Lac-Mégantic.

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion d'un train à Lac-Mégantic