NOUVELLES

Les instances palestiniennes se penchent sur la reprise des pourparlers avec Israël

18/07/2013 09:42 EDT | Actualisé 17/09/2013 05:12 EDT

Les instances dirigeantes palestiniennes doivent se pencher jeudi sur une éventuelle reprise des pourparlers de paix avec Israël et Washington, alors que le secrétaire d'État américain, John Kerry, effectue sa sixième visite au Proche-Orient.

Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, devait exposer jeudi devant la direction de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) et le Comité central du Fatah, les idées du secrétaire d'État américain, concernant la relance du processus de paix, gelé depuis 2010.

Les propositions prévoient une reprise des négociations avec Israël sans le gel total de la colonisation, a indiqué un responsable palestinien qui s'exprimait sous le couvert de l'anonymat.

Le Fatah, le mouvement du président Abbas, a appelé jeudi John Kerry à modifier sa proposition de reprise des négociations avec l'État hébreu, réclamant notamment une référence aux frontières de 1967, ont indiqué des dirigeants du Fatah.

L'État juif a pour sa part démenti jeudi avoir accepté de reprendre les négociations de paix sur la base des frontières antérieures à la guerre des Six Jours de juin 1967, avec un échange de territoires consenti par les deux camps, des informations diffusées plus tôt cette semaine.

De son côté, le département d'État américain a nié jeudi qu'il y ait une annonce prévue de la reprise des pourparlers entre les parties.

John Kerry, qui effectue sa sixième visite au Proche-Orient depuis son entrée en fonction le 1er février, a estimé mercredi que les divergences entre Israéliens et Palestiniens s'étaient réduites de manière significative et a émis l'espoir d'une reprise des négociations.

Il s'est entretenu mardi pendant cinq heures avec Mahmoud Abbas à Amman, dont rien n'a filtré. « Le président [de l'Autorité palestinienne] va présenter la proposition [aux membres de l'OLP] que lui a faite M. Kerry et une décision sera prise », a déclaré Ouassel Abou Youssef, membre de l'OLP.

La ligue arabe appuie John Kerry

John Kerry a également rencontré mercredi dans la capitale jordanienne des dirigeants de la Ligue arabe. 

Dans un communiqué publié dans la soirée, la Ligue apporte son soutien aux efforts du chef de la diplomatie américaine, rapporte l'agence de presse jordanienne Petra.

Elle espère que ces efforts permettront de parvenir à une solution à deux États « par l'établissement d'un État palestinien indépendant sur les frontières de juin 1967, avec un échange limité de territoires de même taille et de même valeur ».

Constructions dans les colonies

Mercredi, l'État hébreu a cependant autorisé la construction de 732 habitations dans la colonie de peuplement de Modiin Ilit, en Cisjordanie, à mi-chemin entre Tel-Aviv et Jérusalem.

C'est la poursuite de ces constructions dans les territoires occupés depuis la guerre des Six Jours qui avait provoqué la suspension des négociations de paix en 2010.

Pour Mahmoud Abbas, les constructions doivent cesser avant la reprise des négociations, une requête rejetée par le premier ministre israélien, qui demande une relance du dialogue sans condition.

Mahmoud Abbas pourrait toutefois céder du terrain sur cette question en échange d'une amnistie d'une centaine de combattants de l'OLP purgeant de longues peines de prison.

PLUS:rc