NOUVELLES

Le TSX grimpe, soutenu par les résultats trimestriels et les données économiques

18/07/2013 05:28 EDT | Actualisé 17/09/2013 05:12 EDT

TORONTO - La publication de solides données économiques et de bons résultats trimestriels bancaires aux États-Unis ont aidé l'indice de référence de la Bourse de Toronto à clôturer en hausse jeudi.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 60,08 points pour terminer la journée à 12 628,85 points, soutenu par les gains des secteurs de l'énergie et de la finance. Le parquet torontois a progressé dans trois des quatre dernières séances.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,36 cent US à 96,38 cents US. Il avait glissé de près d'un demi-cent mercredi, après que la Banque du Canada eut indiqué qu'elle n'était pas pressée de hausser son taux d'intérêt directeur, qui se trouve à un pour cent depuis près de trois ans.

Les indices boursiers américains ont aussi clôturé en hausse, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles et l'indice élargi S&P 500 ayant même établi de nouveaux records de fermeture. Les résultats de la banque d'investissement Morgan Stanley ont surpassé les attentes des analystes, tandis qu'un important indice du secteur manufacturier s'est aussi avéré meilleur que prévu.

Le Dow Jones a pris 78,02 points à 15 548,54 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq s'est emparé de 1,28 point à 3611,28 points et que le S&P 500 a gagné 8,46 points à 1689,37 points.

L'indice manufacturier de la Réserve fédérale de Philadelphie a atteint en juillet son plus haut niveau en plus de trois ans, à 19,8 points, contre 12,5 points en juin. Les économistes s'attendaient à un indice de 10 points.

En outre, l'indicateur avancé du Conference Board de New York a indiqué que son indicateur avancé était resté inchangé en juin. Le groupe voit toujours une croissance «positive mais modérée» pour l'économie et s'attend à ce que celle-ci poursuive son expansion cette année.

À Toronto, le secteur de la finance a progressé jeudi de 1,34 pour cent. L'action de la Financière Manuvie (TSX:MFC) a pris 17 cents à 18,25 $, après avoir touché en cours de séance un nouveau record de 18,36 $ pour les 52 dernières semaines.

Deux des plus grandes banques canadiennes ont aussi atteint des records. L'action de la Banque Royale (TSX:RY) a gagné 98 cents à 64,78 $, déclassant de 29 cents son ancien record touché le 29 février. Le titre de la Banque TD (TSX:TD) a pour sa part pris 1,32 $ à 87,48 $, tandis que son plus récent sommet de fermeture, atteint le 30 mars 2011, était de 86,40 $.

Le secteur de l'énergie s'est accru de 0,76 pour cent, le cours du pétrole brut ayant bondi de 1,56 $ US à 108,04 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Il s'était emparé la veille de 48 cents.

Malgré le ralentissement de la croissance économique en Chine, le prix de l'or noir a été stimulé par un nouveau recul des réserves américaines de brut.

L'action de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a avancé de 55 cents à 33,92 $.

Le TSX a aussi continué de profiter des achats effectués par certains opérateurs sur les titres miniers qui ont cumulé les reculs depuis le début de l'année, en raison de la faiblesse de la reprise économique mondiale. Le prix de l'or a particulièrement souffert ces derniers mois.

Le cours du cuivre a pour sa part terminé la séance de jeudi au même niveau que la veille, à 3,13 $ US la livre à New York. Le secteur torontois des métaux de base a pris 0,1 pour cent et l'action de First Quantum Minerals (TSX:FM) a grimpé de 37 cents à 16,25 $.

Le groupe de l'or a cédé environ 0,64 pour cent, même si le cours du lingot a pris 6,70 $ US à 1284,20 $ US l'once à New York. Le titre de Goldcorp (TSX:G) a effacé 28 cents à 27,34 $.

PLUS:pc